Bienvenue chez les Sacrés du ciel!
BIENVENU DANS LA DEMEURE DES SACRE DU CIEL!

Bienvenue chez les Sacrés du ciel!

Bienvenue dans la demeure des Sacrés du ciel.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:11

01 juin 2007 - 15:28
Assis dans la salle des boucliers, le Comte Takrech attendait la visite de Pwik Pwik représentant de One Piece.

Takrech avait vaguement entendu parler de cette guilde, mais il manquait singulièrement d’informations à leur encontre. En tout cas ils semblaient loyaux au Roy et à son régime. Voilà une belle occasion de faire leur connaissance et de tisser des liens avec les hommes du Roy.

La matinée était quelque peu avancée, le soleil brillait de plus en plus et Takrech qui siégeait à la droite du trône du Roy, se préparait à accueillir Pwik Pwik.

01 juin 2007 - 21:50
Quelque peut anxieux pwik attendait derriere la porte d'être introduit dans la salle où l'attendait le Comte.

Il essayait pèniblement de reajuster sa tenue afin de paraître à son avantage tout en rêvisant mentalement ce qu'il devait et pouvait dire à ce haut personnage.

Soudain la porte s'ouvrit :


Pwik fit quelques pas...


Messire vous rencontrer est pour moi un honneur . Toute la guilde ONE PIECE tient par ma bouche à exprimer sa loyautè à l'ègard de notre bon Roy
C'est un honneur et un devoir pour nous , et pour moi en particulier, de repondre à votre appel


Pwik attendit ,un peu raide dans le fond de la pièce , de voir comment cet entretien allait se derouler

04 juin 2007 - 11:06
Le guerrier entra dans la pièce. Il semblait fort intimidé. A la différence du précédent visiteur, celui-ci se comportait respectueusement. Ce qui n’était pas pour déplaire à Takrech. Pwik fit part de sa loyauté au Roy et de sa fierté d’avoir été convié aujourd’hui. Le comte reprit à son encontre :

« Merci de votre présence Pwik de la Guilde One Piece. » Le Comte marqua une pause. Il s’amusait de la tension visible de son hôte.
« Si je vous ai convié ici, voyez-vous, c’est que le Roy a décidé qu’il était temps de prendre en considération l’ensemble des Guildes qui lui sont fidèles pour s’assurer la victoire.
Grâce à cette rencontre nous allons pouvoir approfondir nos relations et ainsi être plus efficaces dans l’action. Vous venez de m’assurer de votre loyauté à servir notre Roy, j’en suis heureux. Mais parlez-moi un peu plus de votre guilde et de ses ambitions, je vous prie ? »

Impassible, Takrech attendait sa réponse.

04 juin 2007 - 11:54
Pwik quoique intimidè se decida à faire quelque pas en direction du trône


Mon trés cher Baron vous souhaitez connaître la motivation des ONE PIECE et bien soit.

Notre guilde malgres la jeunesse de ses membres et en constante progression , nous sommes 14 memebres tous plus ou moins experimentès dans les domaines de la guerre ,nos motivation sont simple et à la fois ardus à atteindre

Nous souhaitons rejoindre toutes ses guildes au guerrier valeureux et reconnu, nous envions leur organisation , la reconnaissance dont elle jouissent, nous jalousons leurs tresors de guerre deja accumulès.

Nous combattons pour tout ceci au nom de notre ROY en guettant un signe de reconnaissance de sa part ce qui serait le premier pas vers tous les buts que nous nous sommes fixès.

La majoritè de nos raisons sont egoïstes certes, mais depuis longtemps nous savons que charitè bien ordonnèe commence par soi-même .

Tous nous sommes royaliste de coeur et d'esprit je pense que nos but sont les mêmes et que notre objectif final est le même à savoir la gloire par l'èradication de nos ennemis .

J'èspere que tout ceci vous satisfait cher baron

Pwik que toute cette diatribe venait d'echauffer commencait à s'enhardire

Baron si vous permettez , j'aurait moi aussi une question à vous poser:
Mettons carte sur table qu'attend le ROY des ONE PIECE ?

04 juin 2007 - 13:37
Pwik semblait prendre de l’assurance au cours de la discussion, ce qui n’était pas pour déplaire au Comte. Les soldats du Roy devaient être de redoutables guerriers, de fins orateurs et des esprits nobles. Le guerrier exposa les visées de sa guilde et questionna enfin le comte.

« Qu’attend le Roy de votre Guilde, dîtes-vous ? Et bien… tout et rien à la fois. Voir que vous tendez à rejoindre les grandes Guildes Royalistes dans leur renommée et leur puissance ne peut être que satisfaisant, voici ce qu’un Roy peut attendre de ces sujets. Naturellement il attend de votre part un grand dévouement une loyauté sans faille ce qui semble être le cas. Vos victoires dans vos combats contre nos ennemis l’intéressent également.

Par mon intermédiaire, il souhaite vous remercier de cette loyauté et vous encourager à poursuivre vos efforts. Il cherche aujourd’hui à rassembler toutes ces forces pour s’assurer de la victoire finale. Peut-être que vous pourriez lors de vos différentes missions me tenir informé des mouvements de nos ennemis Cartellois ou Exilés ? Connaître au mieux ses adversaires est une technique éprouvée pour les vaincre. »

Takrech tenait à donner à chacun son rôle dans cette grande guerre, il était intimement convaincu que la victoire passait par là.

04 juin 2007 - 16:28
perplexe Pwik reflechissait


Sommes toutes vous aimeriez nous voir tenir le rôle d'informateurs ou tout du moins d'eclaireurs .

Malheureusement à l'heure actuel les seules informations que nous pourrions détenir sont connus de tous : à la nuit tombès les ruines de BOGROVIL deviennent un bastion cartellois et il fait mauvais temps de s'y rendre

Je pourrait vous dire qu'a priori les cartellois sont très nettement les plus nombreux et les mieux organisés

En- dehors de ca je ne vois que vous dire!!!


Une dernière question me brûle les lèvres au risque de passer pour impudent : Qu'est ce que les ONE PIECE peuvent attendre en retour ,la gratitude ne nourrit pas son homme vous devez le savoir....
La couronne pourvoira-t'elle a nos besoin financiers ou èquipementiers ??

05 juin 2007 - 12:42
« Et bien puisque cet homme semble si conscient de son inutilité et ne souhaite qu’en retour de l’argent de la part du Roy et se moque de sa gratitude, il n’aura rien » songea Takrech en écoutant le guerrier.

Il reprit d’un ton qui se voulait aimable :
« Vous savez malheureusement que la guerre coûte très cher et pour le moment, les finances du Royaume se portent mal. Tous nos fonds sont dévorés pour la formation et l’entretien de nos troupes ainsi que pour maintenir Nedmor en état. Nous sommes donc dans l’incapacité pour le moment de vous aider financièrement.
Néanmoins, si à l’avenir vous étiez porteur d’informations valables pour le Roy, nous pourrions étudier votre requête avec plus de sérieux. »
Takrech marqua une pause, le temps pour son interlocuteur de digérer ses mots.
« Et bien, si vous n’avez d’autres questions, je pense que nous pouvons clore cet entretien. De nombreuses rencontres m’attendent encore aujourd’hui. J’ai été néanmoins ravi de faire votre rencontre. »
Voilà qui était dit.

05 juin 2007 - 13:59
Pwik, un sourire aux lèvres, s'apprêtait à prendre congé.


Messire le comte, en tout état de cause soyez assuré de ma gratitude pour cette entretien et de mon respect pour votre personne.

En effet, ma dernière question n'était que pure rhétorique et, à ma plus grande honte, un test auquel je voulais vous soumettre. En effet, les ONE PIECE n'attendent rien de personne et ne demandent pas l'aumône. Vous ne nous avez pas fait de vaines promesses, soyez en gré.


Messire, je vous remercie de cet entretien et vous prie d'accepter mes salutations.

http://forum.alidhan.net/topic/5430-rencontre-pwik-pwik-takrech/

01 juin 2007 - 15:20
Installé dans la salle des boucliers, le Comte Takrech attendait Erenan, le Baron des SOLM. Il avait été le premier à répondre, il serait le premier à être reçu. Toutes ces consultations allaient s’étaler sur de nombreux jours, mais elles étaient absolument nécessaires.

Ce premier cas n’était pas le plus simple. Takrech connaissait la réputation des SOLM et de leurs membres. Ils étaient loin d’être les plus fidèles au Roy, ils étaient d’ailleurs d’anciens Cartellois reconvertis… Sans compter que leur ancien baron, Vorach, était un voleur et un assassin de royalistes. Mais la guerre était la guerre, et toutes les forces étaient bonnes à prendre. Il semblait néanmoins que le Seigneur Erenan était plus coopératif. Cette rencontre serait justement l’occasion d’éclaircir différents points.

Le jour se levait, Takrech siégeait à la droite du trône du Roy et se préparait à recevoir son premier invité.

01 juin 2007 - 15:51
Le mage fut introduit dans la salle des boucliers et se retrouva devant la petite allée menant au trône.

La prenant lentement, il arriva bientôt devant le siège imposant du Roy. A la droite de celui si trouvait le Comte Takrech.

"Bonjour Comte.
J'attends avec impatience de connaitre les raisons de cette convocation..."

Erenan plongea son regard dans celui de Takrech et attendit la réponse.

02 juin 2007 - 09:32
Le Baron des SOLM fut introduit dans la pièce à l’heure convenue. Takrech le regarda remonter la pièce. Tout vêtu de noir, le magicien se distinguait facilement des autres combattants du Roy. Le conseiller le reconnut au premier coup d’œil.
Le baron plongea son regard dans le sien. Il avait connu de nombreux adversaires au combat et cette tentative d’intimidation ne les décontenança pas le moins du monde. Il accepta les salutations de son hôte et reprit à son attention :

« Cher Baron, je tiens avant tout, en tant que principal conseiller militaire et au nom du Roy, à vous exprimer notre fierté de nous avoir dans nos rangs. Durant cette guerre qui n’en finit plus, tous les combattants sont les bienvenus.
Vous vouliez savoir les raison de cette entrevue ? Elles sont simples : pendant trop longtemps nous avons ignoré les forces que représentent les guildes du Roy et pour nous assurer de la victoire finale, il semble essentiel de les faire participer plus activement à nos combats, voyez-vous ?
Cette rencontre constitue donc une première étape dans nos relations futures. Afin qu’elles soient le plus efficaces possible, il m’est nécessaire d’en connaître un peu plus sur vous. Votre passé est connu de tous et j’aimerais donc mesurer l’étendu de votre loyauté envers notre bien-aimé Roy. J’aimerais aussi connaître les intentions et les ambitions de votre guilde. Naturellement, si vous avez des demandes à faire parvenir au Roy, je m’en ferais le messager. Je vous écoute »

Etre direct, aller droit au but, c’était la seule manière de faire que cette homme d’action connaissait. Les palabres étaient bon pour les marchands et les politiciens.

02 juin 2007 - 12:10
Calmement, le mage écouta le comte.

A l'entente de demande de loyauté, il parvint à masquer le sourire qui voulait percer sur ses lèvres.

Laissant quelques secondes sa réponse en suspant, il finit par dire :

"Comme vous le dites, notre Histoire, ou du moins la partie générale, est connue. Vous savez donc que nous arborons plus le blason rouge par circonstances que par idéologie politique... Même si certains d'entre nous ont toujours soutenu le Roy.
De plus, notre accueil a été en dessous de ce que nous pensions... Du moins en actes... En effet, si dans son discours Il semblait heureux de nous compter dans ses rangs, Il n'a pas un instant tenté de nous intégrer ou de nous aider pécuniairement à restaurer le manoir en ruine dont nous avons pris possessions...

Mais de cela, nous ne tenons pas réellement rigueur.

Pour ce qui est de la loyauté, mon clan est fidèle à sa parole, dés l'instant que les intrigues puériles ne viennent pas troubler sa quiétude, comme par exemple la petite polémique lancée par le Purificateur Sole. C'est une des raisons qui nous a fait quitter Zelandra..."

Marquant une petite pause, Erenan continua avec un sourire :

"Mais nous n'en sommes pas encore arrivés au point de non retour avec eux.

Comme vous le savez, nous comptons dans nos rangs un assassin, qui a commis quelques menus larcins par çi, par là... Mais j'aurais tendance à penser que dans une guerre comme celle qui sévit actuellement, il vaut mieux compter Dix neuf âmes combattantes - et pas des moindres - de son côté avec un assassin, que Vingt ennemis de plus. Qui plus est quand l'assassin en question passe plus de temps dans la taverne du manoir à s'amuser avec des demoiselles, boisson à la main et chamallas à portée qu'à exercer son violon d'Ingres sur les Royalistes."

Le mage noir marqua un temps d'arrêt, mais ne laissa pas le temps au Comte de répondre immédiatement :

"Bref... Nous avons trouvé à Nedmor des gens, dans d'autres clans, qui nous sont sympathiques. Nous aimons combattre à leurs côtés. Et il n'y a aucune raison -même ce petit incident avec les Purificateurs- pour que cela s'arrête. "


Ayant, pour l'instant, terminé son discours, Erenan attendit que le Comte prenne la parole.

04 juin 2007 - 11:21
Takrech écouta attentivement le discours d’Erenan. Il s’attendait tout à fait à ce genre d’attitude. Il se doutait que cette guilde irait là ou leur désir les mènerait, pour l’instant elle portait les couleurs rouges, mais pour combien de temps…

Il lui répondit :
« Et bien, mon Cher, je suis ravi que vous soyez satisfait de combattre à nos côtés et que vous ayez trouvé parmi les hommes du Roy des compagnons d’armes.
Concernant le problème avec votre assassin, je vous confierais que tant que tout cela reste dans des proportions raisonnables et ne met pas en péril l’unité des Hommes du Roy, nous n’y voyons pas d’inconvénients, voyez-vous ?
Je ne suis pas au courant de vos soucis avec les Purificateurs, et vous comprendrez aisément que nous ne pouvons nous occuper de toutes ces petites querelles. Cela étant, si vous estimez que cela est d’une importance majeure, je me pencherais sur ce cas ou sur tout autre problème interne avec le plus grand soin.
Quant à l’accueil du Roy, vous savez qu’il est très occupé et que les finances du Royaume sont toutes utilisées pour la guerre. Vous ne pouvez prétendre servir le Roy par opportunisme et lui demander en retour d’être dans ses bonnes grâces. Il me semble néanmoins possible de dégager quelques fonds pour vous aider à établir votre demeure. »

Le Comte marqua une petite pause. Le sujet qu’il allait aborder maintenant était plus important.

« Passés ces petites questions politiques, j’aimerais que nous parlions de cette Guerre qui doit rester la Reine de nos préoccupations. A ce jour, l’essentiel de nos actions vont vers le maintien en Nedmor d’une garnison et de la protection de cette belle cité. Compte tenu de nos ressources, nous ne pouvons pour le moment en faire plus. Cependant, en tant que Guilde, vos actions sont plus souples. Dîtes-moi, cher hôte, quels sont aujourd’hui vos moyens et vos projets ? »

04 juin 2007 - 11:52
S'attendant à cette réponse, Erenan enchaina :

"Et bien... Avec nos amis de la Purgamen, ainsi que ceux du Cercle des Ascètes, nous avons tenté de pénétrer dans l'arbre qui sert de base à la Dame Zelandra.
Mais malgrès tous nos efforts, ni elle, ni une de ses soit disante grande armée, n'est venue nous combattre.

De même, lors de cette pseudo bataille qui a fait grand bruit, la soit disante armée invincible du Cartel a fui devant le peu que nous étions ce jour là.

En fait, il devient difficile de combattre... Nos ennemis, qu'ils aient le blason vert ou bleu, préfèrent se cacher et chasser sans être vus, et n'acceptent la bataille que s'ils pensent être facilement vainqueurs -A quelques rares exceptions prêt, bien entendu, comme partout-

Enfin, pour répondre concrètement à votre question, nos moyens sont grands, car nous comptons les plus puissants et les plus redoutés guerriers du Royaume dans nos rangs. De plus, nos alliances avec les Purgamen et les Ascètes -D'ailleurs, ce sont les premiers traités d'alliance que nous signons, preuve que nous ne quitterons pas le blason rouge se si tôt- étendent encore les possibilités d'actions.

En ce qui concerne nos projets, je pense que nous irons bientôt marcher sur Fuisserage, comme nous l'avons fait sur Cyrosh, pour voir si Kaldrass montre plus d'envie de nous affronter que Zelandra."

04 juin 2007 - 13:19
« Une alliance entre les SOLM, les Purgamen et les Ascètes, voilà qui promettait. Si ces guerriers s’unissaient pour combattre au nom Roy, ils seraient difficiles à vaincre. Il s’agissait d’éviter qu’ils se retournent un jour contre le Roy. » Pensa avec satisfaction Takrech en écoutant le Baron des SOLM. Il fit néanmoins son possible pour cacher son plaisir et ses craintes face à cette nouvelle.

Il attendit que son interlocuteur termine sa phrase et lui répondit :

« Je vois que les Guildes du Roy s’unissent pour combattre l’ennemi. Je ne peux que m’en réjouir. Quant à nos ennemis, ils ont toujours été des pleutres et je ne suis guère étonné qu’ils fuient devant vous. Déjà quand je fis mes premiers combats aux côtés de Galoregor, les soldats de Kaldrass fuirent devant nous. De même, ces traîtres du Cartel, combattants sans foi, ne pourront nous résister plus longtemps. Ils n’ont pas su protéger leur prétendu chef de vos actes, ils ne sauront se protéger eux-mêmes.
Votre projet de marcher sur Fuisserage et de menacer Kaldrass dans son domaine ne peut que recevoir mon assentiment. Vous n’êtes pas sans savoir, vieux mage, qu’un combat se gagne tant par la force que par l’esprit. Semer le trouble et la peur chez nos ennemis ne peut que nous rapprocher de la victoire. Malheureusement en ce jour, le Roy ne peut vous fournir de moyens militaires pour cette expédition, mais croyez-moi il saura vous récompenser si vous la menez à bien.

Ainsi, j’aimerais qu’à l’avenir nous puissions discuter ensemble des actions militaires à mener, en toute discrétion cela va de soi. Votre position et vos alliances font de vous un contact privilégié pour nos plans militaires. Autant que possible le Roy vous aidera dans vos combats futurs, soyez-en assuré. »

Le Comte marqua une pause. Sur ce sujet il n’avait plus rien à ajouter.

« Et bien cher Erenan, d’autres rendez-vous m’attendent et je me vois dans l’obligation d’écourter notre enrichissante discussion. Avez-vous des choses à ajouter, sinon j’aurais quelque chose à vous donner avant de nous séparer. »

04 juin 2007 - 13:27
Le mage noir sourit

"Je me doute que votre journée ne fait que commencer et qu'elle sera bien longue, bien que sans aucun doute riche en enseignements.
Pour ma part, je n'ai rien à ajouter de plus, et je vous remercie de l'estime en laquelle vous semblez me tenir.
Exprimez votre requête, je vous dirai ce que je peux faire"

04 juin 2007 - 13:49
« Cher Erenan, vous m’avez mal compris. Je n’ai pas de requêtes envers vous. Mais plutôt un présent à vous transmettre au nom du Roy.»

Takrech se pencha sur le côté. A ces pieds se trouvait un petit coffret qu’il avait emmené avec lui, il l’ouvrit et en sortit une fine dague sertie de rubis d’un rouge profond et brillant. Sa base était couverte d’or. On y apercevait également le blason Royaliste. L’ensemble n’était d’aucune utilité au combat, mais était plaisant à l’œil.

« Pour vous remercier de vos services, je vous remets, au nom du Roy, cette dague pour prouver votre loyauté envers lui et pour montrer aux autres Royalistes ainsi qu’à nos ennemis, que le Roy vous a reconnu parmi les siens. Ceci est le symbole de sa gratitude »
Il prie également une feuille de papier, y griffonna quelques lignes et la tendit au mage :
« Voici également de quoi finir la rénovation de votre Demeure.
Voilà qui est fait. J’attends maintenant de votre part des nouvelles du front. Partez au combat avec toute ma bénédiction et celle de notre Roy. Puissent vos combats, nous mener vers la victoire. »

Le comte était satisfait de cette première rencontre. Comme il le pressentait Erenan et sa Guilde étaient des hommes sur qui l’on pouvait compter.. dans une certaine mesure, naturellement.

04 juin 2007 - 14:03
Inclinant la tête en signe de remerciement, Erenan ajouta :

"Remerciez notre Roy pour ces présents.
Et je vous remercie également de votre confiance !
Je retourne de ce pas auprès des miens, car je sens dans mes os l'appel d'un proche combat !"

Ceci dit, Erenan attacha la dague bien en vu à sa ceinture, rangea soigneusement la lettre de créance dans sa poche et quitta la salle des boucliers.

07 juin 2007 - 22:54
Erenan envoya quelques jours plus tard le message suivant au Comte :

"Cher Comte, vous m'avez demandé de vous tenir au courant de nos actions, je le fais donc.

Hier au soir, les guildes SOLM, Cercle des Ascètes, Purgamen Cruori et Souverains ont lancé une offensive sur les forteresses.

Nous avons pris la forteresse de la guilde Cartelloise "Les Insoumis", ainsi qu'une autre de la guilde indépendantiste barbare "Admin".

Le drapeau Rouge flotte maintenant sur trois forteresses. Nous sommes en marche.

Erenan, Baron de la SOLM"

17 juin 2007 - 22:36
Quelques jours plus tard, Erenan envoya un autre message.

"Tout se passe bien pour l'instant. Nous détenons maintenant 6 des 8 forteresses (2 par membres de la triple alliance Purgamen/Ascètes/SOLM). Nous venons d'en prendre 3 dans le même temps : celle des Roses Noires, celle des Ascensions et la dernière de la guilde indépendantiste barbare "Admin"


Erenan, Baron de la SOLM

http://forum.alidhan.net/topic/5429-rencontre-erenan-takrech/

04 juin 2007 - 13:02
Confortablement assis dans son fauteuil de la salle des Boucliers, Takrech s’apprêtait à recevoir Le Roi des Ivrognes, nom étrange pour le Baron des Mercenaires.

Le Comte se posait moult questions au sujet de cette guilde. De nombreux changements avaient eu lieu en son sein dernièrement. Elle avait un nouveau baron, de nombreux soldats en étaient partis, d’autres revenus. Elle demeurait encore une puissante guilde royaliste, mais Takrech ignorait les intentions de son nouveau dirigeant. Néanmoins son message faisait preuve d’une grande loyauté envers Galoregor, voilà qui s’annonçait donc à priori bien.

Sous la douce chaleur de soleil, l’après-midi débutait lentement, et Takrech qui siégeait à la droite du trône du Roy, attendait la venue du mystérieux Roi Des Ivrognes.

19 juin 2007 - 11:34
-Regarde Aenarion! La lumière est plus intense de ce côté! Nous avons peut-être trouvé l'orée de cette maudite forêt...
-Mais est-ce la bonne?
-Je l'espère, ces jours de marche m'ont suffit!
-Je l'avais dit, prendre la route aurait été une meilleure option...
-Rapide, certe mais pas la plus prudente...
-Si j'avais su, j'aurais préfèré affronter les soldat de Zelandra...
Le Roi des Ivrognes frappait violement dans la broussaille pour dégager le chemin. Aenarion s'asseya un moment pour se reposer regardant son compagnon mélancoliquement...
-Profondément cachés au coeur de la forêt d’émeraude palpitent en silence 1000 dragons de jade.
Des flocons de neige vermeille calottent la pointe des montagnes de saphir
Tandis que des chutes de diamant tombent en cascade comme les sables du temps.
Nombre d’anciens mystères et merveilles nomment cette forêt patrie.
Suspendu très haut un...
-La ferme.
Aenarion fit une grimace de déception.
-A huit heure du soir, les trolls ne sont point poétiques...
-Les trolls ne sont jamais poétiques... maintenant bouge tes fesses et aide-moi à dégager tout ça histoire que l'on atteigne plus vite la sortie. Je ne tiens pas à prendre racine ici plus longtemps.
-Puisqu'il le faut.
Une bonne heure plus tard, les deux compagnons, éreintés, arrivèrent enfin à la bordure de l'immense amas d'arbres. Aenarion s'arrêta et comtemplait le ciel. Le troll comprit aussi vite et regarda dans la même direction.
-Cela fait trois jours que nous n'avons pu contempler un ciel si magnifique et pur, ça fait plaisir...
-Ce soir nous pourrons voir les astres...
-Je pense nous dormirons à la belle étoile cette nuit, je n'en peux plus, la route n'est plus très longue et nous avons encore le temps.
Aenarion s'assoupit dans l'herbe épaisse et confortable. Un léger vent agréable et doux soufflait silencieusement.
Le troll posa sa carcasse sur le sol, sortit sa bonne vieille pipe, y déposa délicatement une poignée d'herbe et l'alluma avec son silex.
Après avoir pris quelques bouffées relaxantes, il se laissa glisser dans les bras de Morphée et se délecta de cette douce nuit...


-L'ivrogne!
-Grmmmmph...
-Allez! Debout!
Aenarion envoya violement son pied dans la pense à bière du troll.
-ROOOaaar!
Le Roi des Ivrognes le prit par le col et le souleva du sol à la hauteur de son nez.
-Il est l'heure...
-Grmph?
Le malheureux pointa le soleil du doigt.
-Il est au zenith, il est midi... tu as oublié le rendez-vous avec Monsieur le Compte?
-Bien sûr que non... nous ne devrions pas nous attarder ici plus longtemps...
Il le reposa à terre, endossa son sac et tout deux prirent la direction de la cité.
Il leur fallut peu de temps pour en voir enfin les murs...


Nedmor...


Si elle souffrait beaucoup des sièges et des guerres, la ville ne perdait pas de son éclat. Elle est la dernière a témoigner de la gloire des temps jadis... Nedmor, fierté des Royalistes et objet de convoitise pour l'ennemi...
Les murs se dressaient fièrement et sur ceux-ci se trouvent gravées les statues de la lignée des seigneurs qu'à hérité Mandural.
A cette période de l'année les cerisier avoisinnants perdaient leurs pétales roses qui, poussés par le vent, accueillirent les deux seigneurs...
Aenarion saisit un pétale au vol, le regarda avec des yeux nostalgiques puis le pétrit entre ses doigts.
Devant la grande porte, les deux gardes immobiles les regardaient du coin de l’œil avec un air assez troublé. Le Roi des ivrognes s’approcha d’eux en sortant de sa poche la lettre du comte que Steefler lui avait remit en main propre trois jours plus tôt…
-Nous sommes ici par ordre du Roy, veuillez nous ouvrir la porte.
Le soldat de gauche prit le parchemin et y jeta un regard furtif.
-Le Conseil de Guerre ?
Il sonna une première fois du cor puis éleva la voix en direction des remparts.
-Les seigneurs de guerre sont arrivés ! Ouvrez les portes !
S’ensuivit un silence de courte durée…
Les imposantes portes ne tardèrent pas à s’éloigner l’une de l’autre dans un énorme crissement et dévoilèrent peu à peu les entrailles de la ville…
-Soyez les bienvenus à Nedmor nobles seigneurs !
Aenarion passa à côté des soldats en baissant sa tête en guise de respect. Le troll craqua ses doigts.
-Que de souvenirs… Il y a si longtemps que je n’ai eu l’occasion de fouler ces terres.
-Les choses ont bien changé depuis notre départ.
-Mmmmh... Pressons le pas, le comte n’attend pas.
La belle cité fourmillait et s’agitait dans tout les sens. Le poissonnier étendait les prises des pêcheurs sur son étal en criant après des acheteurs, le forgeron martelait ses lames de métal lourd en sifflant joyeusement, les gens se pressaient devant les portes de la banque, les soldats du Roy, parfois chevauchant sur de magnifiques montures, faisaient leur ronde, des gens prenaient l’air à l’extérieur de l’auberge ou d’autres faisaient une sieste à l’ombre des grandes bâtisses…
Le troll pointa du doigt ce qui semblait être le donjon du Château de Galoregor. Il se tourna vers son compagnon.
-Je te laisse ici, le comte s’attend à ne voir qu’une seule personne.
-Rejoins-moi à la taverne, je t’y attendrai…
Ils se quittèrent et partirent dans des directions opposées.
Le Roi des ivrognes sentait monter en lui un mélange de stress et d’impatience à la fois. Il soigna son allure du mieux qu’il pouvait : il frotta sa veste pour en ôter la poussière et la boue séchée. Il plaqua sa hache dans son dos, refit ses boutons, ajusta son col et retira les plis de sa chemise. Il prit une grande bouffée d’air qu’il expira aussitôt et s’avança en direction de la garde royale où il répéta le même scénario qu’il avait fait une heure plus tôt devant les portes de Nedmor. Les soldats, quant à eux, avaient l’air beaucoup plus vigoureux que ceux que l’on pouvait croiser au cœur de la ville. Ils regardèrent plus attentivement la lettre du Roy.
-Le comte vous attend.

20 juin 2007 - 11:44
Le comte s’impatientait. Son prochain hôte était en retard. En attendant, il consulta quelques notes qu’il avait reçues. Visiblement, un nouvel art avait été récemment découvert ou redécouvert : celui de l’alchimie. On disait que certains combattants étaient maintenant capables de réaliser diverses potions. Intéressant, il essaiera cela pour ses prochains combats.
Enfin le Troll, baron des Mercenaires franchit la porte. Fort peu discrètement, il est vrai, mais pour un Troll il est difficile d’être discret. Néanmoins cela eu pour effet de sortir le Comte de ses lectures.

Takrech se leva et fit signe à son hôte de s’asseoir. Les fauteuils du Château étaient de bonne qualité, du moins l’espérait-il.

« Installé vous, cher ami, je vous en prie. Je me présente : Takrech, combattant du Roy et principal conseiller militaire de sa Majesté. Si vous êtes là en ce jour, c’est que le Roy m’a confié la mission de rencontrer les guildes pour approfondir nos relations et affiner notre stratégie militaire. En tant que Baron de Mercenaires, vous voilà donc invité à me rencontrer. »

Après cette brève introduction, Takrech reprit son souffle et continua :

« Pour en venir directement au fait, j’aimerais que vous me présentiez plus amplement votre guilde. D’autant que d’après mes informations, elle a subi dernièrement quelques changements. »

20 juin 2007 - 14:46
Les acoudoirs du fauteuil me seraient un peu trop à la hanche... Après avoir essayé toutes les positions, je trouvai enfin la bonne et me mis à l'aise, prêt à écouter ce que le comte avait à me dire...

-Pour en venir directement au fait, j’aimerais que vous me présentiez plus amplement votre guilde. D’autant que d’après mes informations, elle a subi dernièrement quelques changements.

Décrire ma guilde? Je ne m'y attendais pas... Mais c'est la volonté du Roy, si il veut mieux connaître ses sujets ce ne peut être qu'honorable. Les nouvelles valeurs de la guilde ne vont sûrement pas leur plaire mais autant être franc. Nous serons vite fixés.
Je croisai les doigts et avalai ma salive.

-Ma guilde... Anciennement créée par un homme dont nous même n'avons eu que vagues explications... Il est venu de la mer et trouva refuge dans la belle cité de Nedmor. C'était un homme fourbe, ambitieux à la fois très cruel mais aussi fier et très compétent sur un champ de bataille. Nous ne connaissons même pas son nom mais les archives pourront apporter des réponses à nos questions. Il forma l'un des premiers groupes du crime organisé. Lorsque commencèrent les premiers jours de conflit il profita de l'occasion pour se mettre lui et sa milice à la solde de seigneurs afin d'éxecuter diverses opérations en territoire ennemi, ils s'appelaient Mercenaires...
L'homme mourrut et le conflit faisait de plus en plus rage. Les gens souffraient de cette guerre y compris les membres des Mercenaires. C'est alors que trois combattants décidèrent de rassembler les guerriers encore debout sous la même bannière royaliste: Aenarion, Eldarion et moi-même. Nous avions changé les Mercenaires de telle sorte que le groupe soit appelé guilde avec un triumvira possèdant la totalité des pouvoirs. Mais les choses ne tardèrent pas à changer, je vous passe les détails, tout ce que je peux vous dire, c'est qu'à force de coups d'Etat en tout genre, de départ de Mercenaires qui nous étaient chers et de réformes, la guilde en est à son troisième régime et ses valeurs sont devenues indissociables par rapport aux précédentes.

Je repris mon souffle...

-La guilde ne fonctionne pas exactement comme celles que l'on pourrait rencontrer sur les terres d'Alidhan. Son organisation l'a transformée de telle sorte qu'elle ne soit plus reconnue vraiment en tant que guilde mais bien en tant qu'Etat avec sa constitution et ses moyens de décision très pointus. Oui, on pourrait utiliser le terme de guilde-Etat pour qualifier notre groupe. A la tête, moi-même dont le rôle se limite à représenter la guilde comme c'est le cas actuellement mais aussi de posséder le pouvoir éxécutif en veillant à ce que tout soit en ordre au sein de notre guilde. Les combattants qui reçoivent le titre de chevalier se dressent en même temps au niveau du rang de Mercenaire Confirmé. Il s'agit des personnes envers qui j'ai totale confiance et qui occupent une grande place au niveau décisionnel. Ceux appelés paysans ou plutôt militiens forme le reste de notre unité. Il s'agit des combattants récents ou n'ayant cure du fonctionnement de la guilde. Chacun à le droit de soumettre des propositions comme chacun à le droit de donner son avis, dans tous les cas, un accord à l'amiable doit être pris pour éviter les conflits intérieurs. Mais ce qui vous intéresse surtout monsieur le comte... C'est sûrement notre position par rapport au Roy?

Je fis une pause...

-Chaque membre des Mercenaires est libre de penser ce qu'il veut. Seulement, les membres et la guilde sont très différents l'un de l'autre. Chacun ne sert qu'elle et elle seule. Aucunes alliances n'ont été mises en places, aucuns accords avec d'autres guildes n'ont été pris, aucuns pactes de non-agression n'ont été établis et nous n'avons de compte à rendre à personne sauf à la guilde. Le sentiment nationaliste... guildiste nous dirons a été fortement renforcé. Nous sommes fermés mais nous acceptons encore de faire de sales besognes en tout genre à qui veut.
Nous agissons pour les intérêts la guilde et rien d'autre cela comprend le Roy.
Mais chaque combattants est libre dans ses idées et dans ses actes. Personnellement, j'ai un profond respect pour Galoregor et mon bras le servira jusqu'à la mort même si les Mercenaires ne partagent pas cette opinion. Si notre Roy attend de la guilde quelque service, il sera de mon devoir de la prévenir avant afin de connaître son avis. Mais je n'ai pas fait tout ce chemin pour rien... je vous ai donné une brève description des Mercenaires, c'est à votre tour de me dire les raisons de ma présence en ces lieux.

22 juin 2007 - 08:34
Takrech écoute attentivement le Troll s’exprimer. Ses considérations de gestion politique le dépassaient un peu, mais il n’en écouta pas moins le Baron avec attention. A la fin de cette tirade, il répondit :

« La raison de votre venue est toute simple cher Roi Des Ivrognes. Je cherche tout simplement à découvrir ce que vous venez de me dire : l’histoire de votre guilde et ses ambitions. Je comprends que votre guilde se soit constituée en groupe indépendant des autres guildes et de la royauté. Mais comment puis-je dans cet état de fait vous accordez ma confiance ? D’autant que si je m’en rapporte à votre nom et à ce que vous me dîtes, vous pourriez vous rendre au plus offrant ? »

Sur ces mots, le Comte se tue, il écouterait la réponse du Baron avec attention.

24 juin 2007 - 12:28
Cette conversation devenait intéressante, j'approchai mon fauteil près de celui du comte pour avoir toute son attention.

-Monsieur le comte... Dois-je croire par là que le Roy puisse se méfier des Mercenaires? Je vous rassure, il n'en n'est rien. Nous sommes indépendants et libres dans nos actes. Seulement notre place est parmis les royalistes ce qui veut dire que je vois mal quelconque intérêt à trahir notre Roy de quelque sorte puisque nous pouvons circuler librement sur ses terres.
Comme je vous l'ai dit, Takrech, tant que je suis encore en vie, mon bras restera à jamais au service de Galoregor, il n'y a aucun doute là dessus.
Pour ce qui est de la guilde, il est vrai qu'il n'est pas rare que des Cartelois ou des Exilés nous demandent d'effectuer une sale besogne, cela ne signifie aucunement que nous sommes alliés. Les Mercenaires ont la réputation d'être barbares et cruels mais cela ne nous empêche pas d'être réfléchis et organisés, nous savons mesurer l'ampleur de nos actes, même prévoir à l'avance. Trahir le Roy Galoregor serait une folie. Si vous voulez mon avis, je pense même que beaucoup de Mercenaires portent un certain respect envers notre monarque.
Pour ce qui est du sujet de se rendre au plus offrant, avec tout le respect que je vous dois monsieur le Comte, je me permets de vous dire que vous éxagérez un peu. On nous propose un travail et on peut nous proposer une récompense, cela dépend de la motivation des membres. Libre à nous de l'accepter ou de le rejeter mais si nous décidons de le faire, nous le faisons à notre manière et comme il a été dit. Si Galoregor attend de nous notre coopération pour quelconque opération, je n'y vois aucun problême. Dans notre guilde, nous mettons souvent l'accent sur l'adrénaline; nous serions donc ravis d'avoir un peu d'action et des défis surtout si cela vient d'une grande personne.

25 juin 2007 - 14:57
La réponse du Baron correspondait à ce que Takrech attendait.

« Vos paroles me rassurent cher Baron, et finalement tout bien pensé, votre indépendance ne peut que nous servir. Il existe quelques frictions dans nos guildes et un œil libre comme le vôtre sera m’éclairer si des conflits plus importants étaient à venir. Souhaitons néanmoins qu’ils n’arrivent pas. »

Takrech ne souhaitait pas pour le moment s’étendre sur ce sujet.

« Si je comprends le sens de vos mots, vous attendez que le Roy vous donne coeur à l’ouvrage en vous confiant des missions pleine d’actions et de combats ? »

Il se permit un rire communicatif avec le Troll qui semblait aimer le combat et la rigolade, puis il reprit :

« Et bien je ne saurais que vous poussez dans ce sens. Une guerre est faite de grandes batailles et de petits combats. Il semble que le destin veuille que celle qui nous occupe pour l’heure soit faite de petits combats. Ainsi, j’attends de vous non seulement que vous décimiez les jeunes recrues ennemies mais aussi et surtout que vous acceptiez et remportiez chaque combats avec les hommes de valeur des camps d’en face. Il n’y a que de cette manière que nous terrasserons leur volonté de combattre. »

Et comme pour appuyer ses mots, le poing de Takrech vint s’écraser sur la table dans un grand bruit, qui tira les gardes alentour de leur léthargie. On pouvait ressentir que malgré son âge et son manque relatif d’entraînement, il demeurait robuste. Il reprit avec plus de calme, ce qui permit aux gardes de reprendre leur activité digestive :

« Pour finir, je vous dirais que je songerais à vous en priorité quand le Roy aura des missions spécifiques nécessitant combats et motivations, qu’en dîtes-vous ? »

26 juin 2007 - 00:09
-Mmmmh... fort bien! Vous me voyez à la fois honoré et réjoui par ce choix. Il est préférable tout de même que je vous mette en garde... Notre organisation intérieure est mise en place et s'est rarement vue déstabilisée vue son efficacité... Seulement notre stratégie sur un champ de bataille reste à voir. Sur la force, le courage et l'honneur des Mercenaires, je n'en n'ai aucuns doutes mais nous devons voir si nous pouvons exploiter ces capacités non pas en solitaire mais ensemble. Nous sommes capables de prendre individuellement des initiatives et cela est honorable, je ne le nie pas, mais nous n'avons eu que très peu d'occasions de se retrouver ensemble sur le terrain si vous voyez ce que je veux dire...
Je reste optimiste malgré tout, les membres de la guilde me font confiance en me laissant se poste, je ne devrais avoir aucun doute à leur sujet. Plusieurs fois, ils ont réussi à montrer leur incroyable capacité d'adaptation face aux situations délicates et sur tout type de terrain. Beaucoup connaissent le royaume comme leur poche et que ce soit sur les versants abruptes de la vallée de Ceth, au milieu de la forêt de Rommor ou de Stannyfest, leur valeur au combat ne failli jamais.
Pour ce qui est de décimer de jeunes recrues, ce serait avec plaisir.

J'eu un sourire sadique.

-Je suis tellement passé à Fuisserage que les empreintes de mes pas doivent être gravées sur son sol! J'adore y mener des assauts nocturnes pour en déstabiliser la population et les décourager. Parfois je m'y promène même pendant les heures où la ville est active. On y trouve plus de choix, héhé. Mes compagnons font pareil, pire, ils dépouillent les victimes avant de porter le coup fatal.
Pour ce qui est d'assassiner des personnes de valeur... Je n'en n'ai peu en mémoire par contre les Mercenaires possède une belle liste. Les duels contre les combattants ayant à peu près la même expérience que moi se font rares... Du moins, ils se terminent trop vite car l'ennemi est fuyant ou parce que la fatigue ronge l'un de nous deux... J'ai tout de même eu l'occasion de m'affronter face à de braves et terribles guerriers que le Cartel ou les Exilés possèdent au sein de leurs rangs. Leurs noms sont malheureusement inconnus et ont même fuis de ma mémoire pourtant ils méritent tous les honneurs. Je n'hésite pas à les remercier à la fin d'une rixe quand j'ai estimé le combat magnifique et ils me font également part de leur joie. Tout cela pour vous dire monsieur le comte que l'ennemi qui se dresse devant nous possède lui aussi de terrifiants atouts qu'il serait sage de ne sous-estimer avant de s'engager dans quelconque conflit. Les Mercenaires sont prêts à collaborer au sein des légions du Roy mais nous n'iront pas en première ligne si nous savons que nous courront à notre propre perte. Il ne s'agit pas de lâcheté, je veux juste que Galoregor prouve que ses compétences en terme de guerre sont dignes de celles que l'on aurait pu admirer auprès des seigneurs des temps jadis. Agissons, certe, mais agissons bien. On savoure pleinement une victoire lorsque les dommages et les victimes sont minimes.

26 juin 2007 - 11:26
« Cher Roi Des Ivrognes, votre réponse est sage, il est évident que, jamais, nous n’enverrons nos hommes à une mort assurée. Mais nous sommes obligés de prouver à nos ennemis que nous ne les craignons pas, tant cette guerre qui n’en finit pas, se joue sur des aspects de motivation. Je suis néanmoins ravi que vous acceptiez de travailler pour le Roy. Je vous tiendrais rapidement au courant si le Roy a besoin de vos services. De plus, je ne peux que vous encourager à cimenter encore votre guilde et à mener des actions en commun, cela ne rendra vos victoires que plus éclatantes et votre réputation plus grandes. »

Takrech marqua une pause. Il examina l’homme qu’il avait en face de lui et passa en revue les sujets qu’il devait aborder. Il lui semblait en avoir fini.

« Et bien, cher hôte, si vous n’avez plus de questions, il me reste une dernière chose à évoquer et il en sera fini de cette rencontre. »

-Vous m'avez donné toutes les réponses à mes questions, je n'ai plus rien à rajouter, me voilà satisfait.
Je vous écoute.

26 juin 2007 - 15:11
C’était explicite.

Tout en se baissant pour ramasser le coffre qui se trouvait à ses côtés, le Comte répondit au Baron :

« Afin de vous féliciter de vos efforts passés et futurs et pour vous donnez du cœur à l’ouvrage, je vous transmets ceci, de la part du Roy en personne ».

Il se pencha sur le côté et d’un petit coffre, il sortit une fine dague sertie de gemmes d’un rouge profond et brillant. Sa base était couverte d’or. On y apercevait également le blason Royaliste. L’ensemble n’était d’aucune utilité au combat, mais était plaisant à l’œil.

« Voilà pour vous. Symbole de votre attachement à la royauté, signe de votre loyauté envers le Roy et de l’estime qu’il a pour vous. Soyez-en digne, peu de soldats du Roy ont cet honneur. »

Et d’un geste précis, il lui tendit la dague par la paume.

« Cher Roi des Ivrognes, je crois que nous en avons fini pour aujourd’hui. D’autres rencontres m’attendent avec vos confrères. Néanmoins j’espère recroiser rapidement votre route. »

Voilà qui était fait. Décidemment, le Roy avait de nombreux atouts dans ses manches, ses guildes semblaient puissantes et fidèles.

27 juin 2007 - 23:42
La dague était légère et magnifique. Je devais presque me cacher les yeux face à tant d'éclat. Je n'en revenais pas que le Roy me confie un tel objet de valeur.
Le comte me regardais avec un air amusé et je lui fis un grand sourire.

-N'auriez-vous pas la même en version hache? Il me faudrait le nom du forgeron!

Nous eurent un rire. Je me levai difficilement du fauteil en serrant chaudement la main de Takrech.

-Transmettez mes plus sincères amitiés à notre Roy. Dites-lui que nous ferons de notre possible pour mettre à néant les forces armées de Zelandra et de Kaldrass. Le temps de retourner à mon manoir et la machine de guerre sera mise en marche pour la gloire de Galoregor.
Adieu monsieur le comte, peut-être que le hasard nous fera rencontrer à nouveau dans une taverne quelconque ou sur un champ de bataille. Je reste à votre disposition jour et nuit et vous tiendrai des récents évènements.

Je fis le salut militaire et me dirigeai vers la sortie.

roi-des-ivrognes-takrech/" target="_blank" rel="nofollow">http://forum.alidhan.net/topic/5557-rencontre--des-ivrognes-takrech/

05 juin 2007 - 16:03
Installé dans son fauteuil de la salle des Boucliers, Takrech s’apprêtait à recevoir Melgath, repenti, chef des Ascètes.

Le Comte se méfait de cette rencontre. Melgath et les siens avaient été des fervents défenseurs de Kaldrass et leur revirement était étrange. Autant pour les SOLM un certain opportunisme pouvait expliquer leur choix, autant dans ce cas, Takrech ne comprenait pas ce changement soudain. De plus, d’après ses informations ces hommes vivaient comme des mendiants dans une bâtisse en ruines, l’endroit idéal pour comploter. Le comte ne croyait pas en la rédemption, et il faudrait à son hôte beaucoup de convictions pour qu’il lui accorde sa confiance. Néanmoins il y avait là de valeureux combattants et encore une fois l’imminente raison de la guerre l’emportait sur le reste.

En ce milieu d’après-midi, la chaleur devenait dérangeante, et Takrech qui siégeait à la droite du trône du Roy, attendait la venue de l’étrange Melgath, Baron du Cercle des Ascètes.

07 juin 2007 - 04:11
Melgath se présenta devant les portes de la Salle des Boucliers à l'heure précise où on l'attendait pour son entretien avec Takrech. Il se tenait droit et fier tout en s'avançant vers les gardes, mais il n'était pas richement vêtu contrairement à la plupart des gens qui pouvaient être passés par-là par le passé. Il ne portait pas simplement les haillons dans lesquels on le voyait généralement, il avait vêtu son armure par-dessus ceux-ci et portait ses armes à sa ceinture. Ses armes étaient toujours tachées de sang et émoussées, alors que son armure était perçée et renfoncée à plusieurs endroits.

Les gardes croisèrent leurs hallebardes lorsqu'il fut à quelques pieds d'eux.

Vous devez vous délester de vos armes... messire.

Melgath ne broncha pas et ne dit rien. Il restait immobile devant eux et fixait la porte. Le second garde s'adressa à lui.

C'est vous Melgath, n'est-ce pas? Vous ne pourrez pas entrer ainsi armé, sans parler du manque de respect total que vous démontrez en vous habillant comme un gueux. Vous ne verrez pas le Comte Takrech ainsi. Prends-lui ses armes Theodan.

Le dénommé Theodan s'approcha de Melgath et tendit sa main pour saisir la pioche de guerre à la ceinture du vieux guerrier. Celui-ci porta sa main à son arme, en signe de refus. Puis son regard se porta sur celui du jeune garde et il le fixa des yeux jusqu'à ce qu'il recule d'un pas.

Le Comte Takrech m'a convié en ces lieux pour venir m'entretenir avec lui. Il n'a pas donné rendez-vous à un bourgeois que je sache, mais à un combattant. Il doit donc s'attendre à me voir en armes et armure. C'est à lui de choisir, et non pas à deux misérables gardes.

Soit... attendez ici.

Le garde ouvrit la porte derrière lui et entra, s'adressant à un homme au bout de la pièce qui devait être sans nul doute le Comte Takrech en personne. Melgath n'y jetta qu'un coup d'oeil bref, puis il posa à nouveau ses yeux sur Theodan. Du corridor, il pouvait entendre le garde parler au Comte, mais n'en discernait pas les mots.

07 juin 2007 - 08:30
Takrech vit Melgath pénétrer les lieux entourés d’un garde de Nedmor. Theodan vint lui expliquer la situation. Il garda son calme, congédia la garde et fit signe à Melgath d’entrer.
« Putain d’abrutis de gardes qui ne savent pas réfléchir » lança sèchement Takrech.
Il s’ébroua.
« Excusez moi, Melgath, veuillez rentrez je vous prie. »

Il marque une légère pause et reprit :

« Ces gardes appliquent les consignes sans même penser à utiliser leur cervelle, si du moins ils en ont une. Des imbéciles et des assistés, voilà ce qu’ils sont. Un Cartellois se présenterait sans armes qu’il l’aurait mieux accueilli que vous. Sommes-nous en guerre ou à une réunion mondaine ? Enfin passons. Ou bien peut-être est-ce dû à votre passé ? Sans doute savent-ils que vous fûtes un des plus grands Barons de Kaldrass, le couard. »

Par ce léger détour, Takrech comptait aborder le sujet qui paraissait le plus important à ses yeux pour cette rencontre. Cette colère n’avait pas été feinte, mais du moins lui permettait-elle de rappeler à Melgath qu’il était lui aussi un combattant et non un politicien. Il espérait ainsi que lui aussi allait jouer franc jeu.

« Pour tout vous dire ce passé, même s’il semble que vous combattiez loyalement depuis votre venue, pose problème à certain ici, dont en toute franchise je fais partie. Commençons donc par ceci, avant que vous me présentiez votre Guilde. Vos actes et ceux des vôtres jouent en votre faveur, pouvez-vous ici et maintenant me certifier votre fidélité au Roy ? »

Pour certains hommes les mots avaient peu d’importance, mais si Takrech ne se trompait pas et si Melgath était bien de la trempe qu’on lui prêtait, les mots auraient pour lui une valeur.

09 juin 2007 - 03:15
Melgath esquissa un sourire lorsque Takrech parla de soirée mondaine. Ce Comte avait peut-être été jadis un combattant, mais cela était évident qu'il avait tout oublié. Il jouait les durs pour s'attirer la sympathie du vieil homme vraisemblablement.

Voyez-vous, je me demandais si nous étions réellement en guerre étant donné que vous prenez le temps d'accueillir les barons les uns après les autres. Peut-être sauriez-vous éclairer ma lanterne à ce sujet, Comte.

L'ascète avait prononcé ce dernier mot sur un ton railleur, presque irrespectueux. Il s'avança dans la pièce en regardant un peu partout, ne se souciant pas du Comte Takrech et ne lui accordant aucune attention. Lorsqu'il fut à quelques pas de distance de lui, il s'arrêta et l'observa un long moment, jugeant de l'homme qu'il avait face à lui. Puis il reprit...

Et Kaldrass n'est pas un couard. Fuir une bataille perdue d'avance est logique, pour ensuite revenir à la charge. Seulement, il est trop incompétent pour tenter ce retour et il est incapable de s'assurer la fidélité de ses hommes. Fuisserage est un ramassi de gueux, de voleurs et d'hommes sans honneur... c'est la raison pour laquelle je les ai quitté. Un homme incapable de diriger ses troupes peut encore moins diriger un royaume. Pour vos craintes, je tiens à vous rassurer, elles n'ont pas lieu d'être. Je ne vous suis en aucun cas redevable et ma loyauté n'est que pour le Roy Galoregor, non pas envers vous ou ces gens qui doutent.

Mais si cela peut vous réconforter, je combattrai jusqu'à la mort pour le Roy. Les personnes qui m'ont suivies sont également fidèles au Roy. J'apprécierais si vous pouviez éviter l'appellation 'guilde' pour parler des ascètes, puisque nous n'avons rien en commun avec ces organisations. Tous les ascètes sont libres de leur pensée et de leurs actions, en aucun cas je ne suis leur chef. Certains ascètes se sentent prêts à joindre les rangs de l'armée du Roy et habitent pour la plupart dans cette belle cité. Alors que pour moi et certains autres, nous résidons toujours dans une vieille maison autrefois abandonnée aux abords de Nedmor. Tout y est tranquille et ce n'est pas pour me déplaire. Maintenant, si ça ne vous dérange pas, j'aimerais savoir pourquoi vous m'avez demandé de venir, doutant de ma personne et sachant très bien que je ne suis pas un soldat de votre armée... tout du moins, officiellement.

Takrech tiqua à la première réplique de Melgath. Ses mots, son attitude, sa façon de pénétrer les lieux tout transpirait en lui la fierté et le sentiment de supériorité par rapport à ce qu’était Takrech. Il lui affirma être fidèle à Galoregor mais surtout pas à lui, le comte, simple conseiller militaire. Le Baron ne semblait pas aimer les nobles, mais c’est lui qui y jouait avec son sentiment de classe. Enfin, Takrech s’était préparé à ce genre de réaction et il était d’ailleurs étonné que Melgath soit le premier à être si virulent.
Takrech mesurait néanmoins toute la puissance de la couronne : ces gens avaient foi en Galoregor, le Roy. Ils ne comprenaient sans doute pas qu’à lui seul Galoregor, malgré tout le respect que Takrech avait pour lui, n’était pas grand-chose, et que justement il avait été plus malin que son frère en sachant mieux s’entourer. Enfin, il n’allait pas perdre de temps à l’expliquer à son invité, il n’était pas là pour se faire aduler, ni pour faire se lever les foules, mais pour s’assurer dans un premier temps de la fidélité des guildes et dans un second temps de la victoire finale.

Il ne put néanmoins s’empêcher de relever une phrase de Melgath :

« Allons Melgath est-ce l’énervement qui voile votre jugement ou bien cela vous déplait-il tellement de n’être qu’avec un simple représentant du Roy ? Pensez-vous sérieusement que réunir ses hommes, tester leur motivation, écouter leur besoin, planifier leur combat, unifier leurs actions, n’est pas faire la guerre ? Tout cela ne semble t’il que de pures palabres à vos yeux ? Ou bien vous estimez-vous trop important pour y participer ? »

Takrech le fixa droit dans les yeux.

« Voilà pourquoi vous êtes là, et si vous estimez que ces raisons ne sont pas bonnes et que vous préférez foncer tête baissée dans le combat et bien allons-y, je me joindrais à vous, s’il n’y a que ça pour vous faire ouvrir les yeux. Non, vous n’êtes pas un soldat de mon armée, mais néanmoins vous êtes un homme du Roy et vous souhaitez sa victoire. Et même si vous paraissez en douter c’est là ma seule préoccupation. Voilà pourquoi vous êtes là : pour contribuer à ce combat, maintenant que vous m’avez fait preuve de votre loyauté. Et si vous n’y croyez pas ou si vous n’y voyez pas d’intérêt, la porte vous ait grande ouverte. »

11 juin 2007 - 11:46
Takrech tiqua à la première réplique de Melgath. Ses mots, son attitude, sa façon de pénétrer les lieux tout transpirait en lui la fierté et le sentiment de supériorité par rapport à ce qu’était Takrech. Il lui affirma être fidèle à Galoregor mais surtout pas à lui, le comte, simple conseiller militaire. Le Baron ne semblait pas aimer les nobles, mais c’est lui qui y jouait avec son sentiment de classe. Enfin, Takrech s’était préparé à ce genre de réaction et il était d’ailleurs étonné que Melgath soit le premier à être si virulent.
Takrech mesurait néanmoins toute la puissance de la couronne : ces gens avaient foi en Galoregor, le Roy. Ils ne comprenaient sans doute pas qu’à lui seul Galoregor, malgré tout le respect que Takrech avait pour lui, n’était pas grand-chose, et que justement il avait été plus malin que son frère en sachant mieux s’entourer. Enfin, il n’allait pas perdre de temps à l’expliquer à son invité, il n’était pas là pour se faire aduler, ni pour faire se lever les foules, mais pour s’assurer dans un premier temps de la fidélité des guildes et dans un second temps de la victoire finale.

Il ne put néanmoins s’empêcher de relever une phrase de Melgath :

« Allons Melgath est-ce l’énervement qui voile votre jugement ou bien cela vous déplait-il tellement de n’être qu’avec un simple représentant du Roy ? Pensez-vous sérieusement que réunir ses hommes, tester leur motivation, écouter leur besoin, planifier leur combat, unifier leurs actions, n’est pas faire la guerre ? Tout cela ne semble t’il que de pures palabres à vos yeux ? Ou bien vous estimez-vous trop important pour y participer ? »

Takrech le fixa droit dans les yeux.

« Voilà pourquoi vous êtes là, et si vous estimez que ces raisons ne sont pas bonnes et que vous préférez foncer tête baissée dans le combat et bien allons-y, je me joindrais à vous, s’il n’y a que ça pour vous faire ouvrir les yeux. Non, vous n’êtes pas un soldat de mon armée, mais néanmoins vous êtes un homme du Roy et vous souhaitez sa victoire. Et même si vous paraissez en douter c’est là ma seule préoccupation. Voilà pourquoi vous êtes là : pour contribuer à ce combat, maintenant que vous m’avez fait preuve de votre loyauté. Et si vous n’y croyez pas ou si vous n’y voyez pas d’intérêt, la porte vous ait grande ouverte. »

11 juin 2007 - 12:30
Le comte était visiblement fâché par l'insolence du vieil homme, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Lorsque les gens sont énervés, la vérité transpire de leurs personnes. Ce noble se donnait une apparence et une attitude de combattant, mais il restait néanmoins un noble... Bien que ces intentions étaient certainement sincères, cet homme ne semblait pas à la hauteur. Bien que son énervement démontrait bien qu'il n'était pas habitué aux us et coutumes de la cour, et qu'il s'agissait d'un être maladroit, il méritait un peu plus de respect que Melgath l'avait présagé.

Me trouver en ces lieux me suffit abondamment et en aucun cas je n'aspire à rencontrer le Roy personnellement; il a suffisamment de tâches auxquelles il doit s'attarder ainsi. Pour ce qui est d'unifier mes hommes, je crois que je suis apte à le faire de mon côté. Ce n'est pas en me trouvant à vos côtés que je peux les supporter. Vous me parlez d'écouter les besoins? Regardez-les, ces barons... Nous vivons comme des chiens dans une maison décrépie, mais cela ne nous empêche pas de combattre efficacement. Peut-être pensiez-vous que je viendrais vous quémander quelques piècettes ou encore faire des courbettes pour m'attirer votre sympathie? Mais même sans cela, je suis apte à défendre la couronne. Jamais je ne me réduirai à être une saleté de charognard...

Les muscles de son visage se décontractèrent, puis il attendit quelques instants et il reprit.

N'ayez crainte Takrech, je suis confiant que vous avez de bonnes intentions, même si je doute de la manière. Et ne venez pas me faire croire que vous êtes encore à ce jour un combattant; vous savez très bien qu'à notre âge lorsque l'on prend un temps de repos, il est fatal ou bien handicapant pour le reste de nos jours. Je vais me permettre de poser ma question à nouveau, puisque vous n'avez toujours pas répondu; que voulez-vous et qu'attendez-vous de moi? Je n'aime pas perdre mon temps avec de vaines discussions et si vous êtes l'homme que vous prétendez être, vous devriez comprendre mon dédain pour ce genre de chose.

15 juin 2007 - 09:25
« Décidemment ce Melgath a du caractère et rien ne semble l’effrayer, il s’autorise même à mettre en doute mes compétences de combattants. Il a de la chance de tomber sur moi un autre homme du Roy aurait sans doute mal pris cette remarque » pensa Takrech en écoutant le baron des Ascètes.

Il voulait en venir au fait, très bien. Takrech, comme son hôte, décida d’apaiser la joute verbale.

« Au risque de me répéter, je vais vous dire que la raison de votre venue est simple. Il s’agit pour la couronne de mieux connaître ses hommes, d’évaluer leur loyauté et de voir comment les insérer dans nos combats. Pour ce qui est d’apprendre à se connaître et de votre loyauté, je pense que le problème est réglé. Concernant l’aspect militaire, j’aurais besoin de connaître vos projets et les éventuels plans d’actions de votre guilde. »
Takrech ne put s’empêcher ce dernier pic.
« Oh, excusez-moi, plutôt devrais-je dire de vos hommes… »

17 juin 2007 - 04:05
Melgath leva un sourcil aux dernières paroles du Comte, circonspect, ne sachant trop s'il devait le relancer à nouveau au risque que la discussion s'enflamme. Il fit une moue désintéressée puis reprit.

Mes gars se débrouillent très bien seuls. Nous essayons de maintenir une présence continuelle sur les terres du Roy, ce qui veut dire que nous nous divisons. Nous ne sommes que des serfs, et même pis encore, sauf pour certains comme je vous l'ai dit. Nous ne représentons pas une organisation officielle; nous sommes des gens qui avons traversés de rudes épreuves et nous nous rassemblons de temps à autres. Nous partagons sensiblement les mêmes convictions et donc nos actions se rejoignent toutes.

Dernièrement nous avons joints nos forces avec les SOLMs et les Purgamen Cruori, mais je crois que vous en avez déjà été avertis. Nous agirons de concert avec eux pour les mois à venir tout du moins. Je ne peux pas vraiment voir au delà d'une année, sachant très bien que la mort m'attend dans un sombre recoin, non loin d'ici. Pour ce qui est du reste, mes hommes attaquent sur une base régulière les villages ennemis pour y semer la terreur et mater les futurs révolutionnaires. Pour l'instant c'est toujours efficace, mais pour combien de temps, nul ne le sait.

Melgath croisa les mains dans son dos, mais gardait sa posture impeccable, tel un militaire. Il regarda quelque peu le Comte, puis profita de sa petite pause pour régaler ses yeux de l'architecture somptueuse de Nedmor... cette ville qui lui tenait tant à coeur. Lorsque ses yeux se posèrent sur le Comte à nouveau, il semblait plus serein qu'à son arrivée.

Est-ce que j'ai réussi à vous éclairer ou certains détails restent nébuleux à vos yeux? Sinon, j'aimerais bien vous poser quelques questions à mon tour.

18 juin 2007 - 11:49
Le dialogue s’était apaisé. Melgath n’était pas un homme facile à manier. Sa volonté d’indépendance paraissait grande. A l’évocation de la triple alliance, Takrech ne put réprimer un sourire. Voir trois grandes guildes du Roy s’allier était très prometteur, une force de frappe accrue et mieux organisée, mais surtout un sentiment d’appartenance à une même cause : celle du Roy contre Kaldrass et Zelandra. A elle trois, elles formeraient un des piliers dans la guerre qui se jouait. Un parmi d’autres, ces hommes ne devaient pas non plus se sentir la seule lame du Roy, au risque éventuel de trop en demander.

Melgath marqua une pause et fixa quelques secondes l’extérieur. Takrech n’aimait guère l’architecture de Nedmor, à vrai dire il n’aimait guère les villes, celle-là comme les autres. La vie en plein air, loin des cités lui était plus agréable. Mais ses fonctions ne lui permettaient que rarement de quitter Nedmor.

Son hôte finit sa tirade, ce qui eut pour effet de sortir Takrech de ses pensées.
« Vous m’avez parfaitement éclairer Melgath. Je suis ravi de vous savoir allier aux SOLM et aux Purgamen. Quant aux raids en terres ennemies, cela reste un de nos seuls moyens d’action avec les combats individuels contre nos adversaires. Même s’ils ne sont pleinement satisfaisants, je ne peux que vous encourager à les continuer. Mais je vous en prie, si vous avez des questions posez-les. »

http://forum.alidhan.net/topic/5625-rencontre-melgath-takrech/

05 juin 2007 - 16:11
Fatigué d’être assis, Takrech se leva de son fauteuil de la salle des Boucliers pour recevoir Laki représentante de la Guilde Legendya.

Le Comte ne savait à quoi s’attendre. Le message avait été très bref et il ne disposait de quasiment aucune information sur cette guilde et ses combattants. Il abordait donc cette entrevue sans à priori, prêt à soutenir cette guilde ou à la laisser de côté. Il se fiait souvent à ses premières impressions et il les estimerait objectivement mais rapidement.

Le soleil déclinait paresseusement, la chaleur diminuait, et Takrech qui se tenait à la droite du trône du Roy, attendait la venue de Laki, envoyée de Legendya.

07 juin 2007 - 18:19
Laki fut convié à entrée dans la salle aux Boucliers pour y être reçu par le comte. Elle entra dans la pièce et vue le comte debout près du trône du Roy. Elle s’approcha au centre de la pièce et pris la parole.

« -Bonsoir comte. Je suis heureuse de représentais la guilde Légendya et de vous prouvez notre Loyauté et notre Fidélité envers notre bon Roy. »

La jeune mage s’arrêta de parler pour ne pas trop en dire, sans laisser le comte dire une seule phrase.

08 juin 2007 - 09:04
La jeune mage entra dans la salle. Elle prit la parole avec assurance quoique de petites erreurs de diction parsèment ses mots. Le Comte la toisa avec attention, mais rien de particulier ne transparaissait d’elle.

Takrech reprit donc à son attention :

« Bienvenue à vous chère Laki. Prenez place ».

Il lui fit signe de s’asseoir et fit de même.

« Je suis heureux que vous ayez répondu à mon appel d’autant que je ne connais que peu de choses sur votre guilde. La raison de mon invitation est simple : le Roy, notre bien aimé Galoregor, souhaite, par mon intermédiaire, rencontrer et rassembler toutes les guildes qui lui sont fidèles. Pour cela il m’est nécessaire de connaître l’étendue de votre loyauté envers la couronne, loyauté que je suppose bien grande, ainsi que les ressources et les objectifs de votre guilde. »

Le discours était rodé, et Takrech n’avait plus à préparer ses mots avant de les prononcer.

(inachevé)
http://forum.alidhan.net/topic/5626-rencontre-laki-takrech/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:46

01 juin 2007 - 15:37
Toujours installé dans la salle des boucliers, Takrech s’apprêtait maintenant à recevoir Alex596, Grand Purificateur, Baron de la guilde du même nom.

Cette réunion risquait d’être un peu plus complexe. Apparemment, les Purificateurs croyaient fermement en une sorte de Dieu et voulaient agir en son nom. Ce Dieu avait visiblement choisi Galoregor et c’était là, semble t’il, la raison de leur loyauté. Ce baron avait quand même eu le culot de relativiser son allégeance au Roy. Takrech pensa qu’il devait donc se montrer distant envers cet homme. Sa fidélité ne semblait pas à priori assurée.

La matinée était bien avancée, le soleil atteignait presque son zénith, et Takrech qui siégeait à la droite du trône du Roy, attendait fermement la venue d’Alex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:46

04 juin 2007 - 19:00
Le Grand Purificateur avait fait un effort de présentation. L’eau ruisselait sur son corps, les gouttes dégoulinants le long des cicatrices, signe de nombreux combats, lorsque celui-ci émergea du lac. Une fois sur la terre ferme, l’archer se déplaça vers l’arbre où attendaient vêtements et armement. Il fallut quelques minutes à Alex pour s’habiller. Il laça la dernière ficelle de son col… Il était prêt.

Les pensées fusaient dans l’esprit du Grand Purificateur sur le chemin menant au château. Il savait néanmoins qu’il fallait rester très prudent dans ce qui allait être dit, car bien qu’exclusifs, ces entretiens ne resteraient pas secrets longtemps étant donné le nombre d’espions peuplant Nedmor et ses environs.

Etant attendu, les gardes accompagnèrent poliment le Grand Purificateur jusqu’à la salle des boucliers. Sans mot dire, ils proposèrent au représentant de l’Inquisition de pénétrer dans la pièce dont l’une des grandes portes était entrouverte.

D’un pas calme, Alex entra dans la salle. D’énormes boucliers plus ruisselants les uns que les autres ornaient les murs. Cela améliorait sans nul doute la clarté de cette grande pièce, les boucliers servant de miroirs aux éclats du soleil pénétrant ci et là des petits carreaux colorés composant les fenêtres. Le Comte Takrech était là tout au bout de la pièce, siégeant à la droite du trône.

A pas mesurés, Alex arriva doucement devant le Comte. D’une voix paisible il commença à parler : «Vous m’avez fait demander Comte Takrech, me voici.» Le grand Purificateur accompagna sa phrase d’un geste de la main indiquant son salut.
«Que me vaut l’honneur de cette invitation ?» Le ton était poli et calme pourtant aucune émotion ne transparaissait du visage du serviteur de Dieu. Sans cligner un œil Alex fixait le Comte dans l’attente d’une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:46

05 juin 2007 - 13:06
Le Baron des Purificateurs pénétra dans la salle avec prestance. Il semblait s’être spécialement préparé pour cette entrevue ce qui tendait à prouver qu’il y attachait une grande importance. Il parla d’un ton calme et posé. Il paraissait maîtriser à fond tous les muscles de son corps : il se tenait droit, devant le Comte.

« Mes Salutations, Alex, grand Purificateur. Vous voir ici m’est agréable. Pour tout vous dire, cette invitation est le fait de Galoregor en personne. Il souhaite, par mon intermédiaire, rencontrer les Guildes qui constituent ses troupes, afin de les mobiliser en vue de la victoire finale. Il était donc tout à fait normal que vous soyez conviés ici en tant que représentant de la grande guilde des Purificateurs. »
Bien qu’il fût militaire, Takrech n’ignorait pas l’importance des mots et de la diplomatie.

« Voyez-vous, le Roy a, pour des raisons de priorités évidentes, longtemps tenu les guildes à l’écart de ses combats. Les temps changent et il souhaite aujourd’hui en faire son fer de lance pour venir à bout de nos pleutres d’ennemis. Afin d’utiliser nos forces de la meilleure façon qu’il soit, j’ai donc besoin d’en savoir davantage sur vous, votre guilde, ses ambitions et ses moyens. »
Takrech faisait son possible pour ne pas se répéter, mais il avait la tenace impression d’avoir déjà entendu cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:46

08 juin 2007 - 22:21
Alex avait écouté le comte parler avec attention. Il apprécia chez lui la courtoisie et la clarté de ses paroles. La dernière phrase appelait à une réponse sans avoir le ton d’une question. Il fallut quelques secondes au Grand Purificateur pour organiser les divers éléments afin de répondre. Les mots commencèrent à s’entendre rompant ainsi le silence : « Je vais essayer d’être le plus succinct possible Comte pour satisfaire à votre savoir en ce qui nous concerne mais l’histoire est compliquée. »

L’archer s’arrêta un instant afin de prendre son souffle de manière discrète et commença à répondre : « C’était au grand temps de l’inquisition que le Grand Inquisiteur me proposa de rejoindre les rangs des Inquisitors aujourd’hui disparus. Je fus formé par le maître longtemps à la communication avec Dieu. Plus tard, en accord avec le Grand Purificateur, aujourd’hui malheureusement absent du paysage du Royaume aujourd’hui, je créais les Purificateurs. Initialement cette guilde devait être la guilde de formation de l’inquisition mais les événements ont fait que tout se passa autrement. Certains Inquisiteurs ont rejoint préféré exercer en collaboration avec l’armée et les autres n’ont pas réussi à investir suffisamment de motivation pour maintenir le cœur de l’Inquisition en vie. De ce fait nous nous retrouvions donc les seuls représentants directs de Dieu sur les terres de Nedmor. Nous n’ignorons pas nos frères Inquisiteurs de la Purgamen Cruori mais à la différence d’eux, nos rangs se dévouent exclusivement à la cause de Dieu, pas qu'en partie. Voilà de manière brève nos origines. »

Le Grand Purificateur se laissa un temps de répit avant de reprendre ses explications : « Après avoir brièvement situé la Guilde des Purificateurs, je traiterai de nos ambitions comme vous me l’avez demandé. Nos ambitions sont simples, elles sont les ambitions de Dieu. Nous avons des règles strictes et nous suivons les commandements du Divin. Si l’Inquisition a rejoint les Royalistes, ce n’est pas par choix personnel ou politique et encore moins militaire mais seulement parce que Dieu a reconnu Galoregor comme l’élu. Bien que cela puisse paraître lointain pour de nombreux mortels, c’est ce qui motive les Purificateurs. Notre Devoir consiste donc à apporter la parole de Dieu mais aussi son courroux aux portes des infidèles qu’ils soient du Cartel ou Exilés. Nous sommes très actifs et notre progression n’est plus à remettre en question. » Le ton du Grand Purificateur devint un peu plus pincé pour la suite : « Pourtant de nombreux événements, états et faits chagrinent et inquiètent les Purificateurs. Nous ne sommes pas des militaires bien que des guerriers aient rejoint notre cause, mais il est évident de constater que notre force armée semble légère face à celle de nos opposants. Notre Influence ne dépasse pas le pont nous coupant du terrain neutre. Les abords de Nedmor ne sont mêmes plus sûrs, je ne vous parle même pas de Mérulik où il est très difficile de s’imposer face aux nuées d’hérétiques. Il y a évidemment d’autres constatations agaçantes comme cette négligence des Royalistes qui trouvent moyens de relâcher leur attention, trouvant sommeil sous les arbres ou aux bords des routes de Nedmor, servant ainsi de cibles à nos détracteurs. Belle image que celle-ci face à l’ennemi. »
Le Grand Purificateur laissa passer encore un temps de pause. Il observait la réaction du Comte puis continua : « Nos ambitions sont donc de continuer à suivre ce que notre Dieu nous à ordonner de faire, sauvegarder les intérêts de notre Roy faisant parti de nos attributions. Nous suivons donc évidemment aucun ordre direct mais sommes ouverts à la discussion. »

« Pour finir ma réponse concernant nos moyens, comme à peu près partout dans le Royaume, ils sont plus que limités. L’équipement coûte cher, les formations à des compétences également et les devoirs envers la guilde encore plus. Pour compenser, nous trouvons notre force dans la communication, la cohésion et l’organisation. Les plus compétents d’entre nous apportant de l’aide aux plus faibles. Nous arrivons à joindre les deux bouts mais il est évident que les problèmes économiques sont un frein à une progression encore plus remarquable. »

Le Grand Purificateur venait de terminer son monologue. La bouche sèche il laissa tout de même apparaître un sourire du coin des lèvres : « J’allais oublier, Je vous remercie de nous avoir mentionnés comme grande Guilde pour reprendre vos termes mais ne pensez-vous pas que cela soit exagéré ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:47

11 juin 2007 - 11:13
Takrech écouta avec attention le discours du Baron des Purificateurs. Celui-ci parlait avec distinction et habileté et avait clairement présenté sa guilde. Takrech tâcha de répondre aux diverses interrogations que son hôte lui posait.

« Pour répondre à votre dernière question cher invité, je vous dirais que la grandeur peut venir de diverses chemins : la force, la sagesse, l’habilité au travail, et par de nombreux points : votre loyauté, l’expérience de vos hommes, vos préoccupations spirituelles, il ne me semble pas exagérer de qualifier votre guilde de grande. »

Takrech marque une légère pause.

« Vous faîtes référence à des difficultés économiques et je ne puis qu’abonder dans votre sens. Même à notre échelle, le manque de fonds se fait cruellement sentir et l’entretien de Nedmor, de ses troupes et de ses protections dévore l’ensemble de nos deniers. Ainsi je ne puis que vous encourager à poursuivre votre coopération qui est aujourd’hui le seul moyen à notre disposition pour assurer la survie de tous. »

Le Comte tâcha de se remémorer les autres points abordés par le chef de Guilde. Celui-ci avait évoqué les forces militaires du Roy et leurs limites.

« Pour vous répondre en toute franchise sur l’état de nos troupes : la seule chose dont nous soyons capable aujourd’hui et de maintenir une garnison à l’entrée de Nedmor et en aucun cas nous ne pouvons nous permettre de faire des avancées en direction de Mérulik. Le recrutement, la formation et l’entretien de la garnison régulière de Nedmor est pour l’heure notre seule moyen d’action. Et c’est pour cela que Le Roy a convié ses Guildes à le rencontrer. En effet il considère, à raison, qu’elles constituent pour l’heure la seule force de frappe royaliste en terres adverses. Il est donc absolument nécessaire d’unir nos efforts avec elles. Voici la raison de votre présence, le Roy compte sur vous pour porter des coups à nos ennemis. »

Le comte avait prononcé cette tirade en appuyant les points clés. Cette partie était son propre domaine d’attribution et il connaissait bien les différentes problématiques militaires. Cependant une dernière interrogation sur son interlocuteur subsistait. Il reprit donc à son attention :

« J’ai une dernière question à vous poser Purificateur. Excusé mon ignorance, je ne suis pas au fait de vos connaissances sur les Dieux, mais une interrogation demeure. Vous expliquez que vous suivez le Roy car il est l’élu de votre Dieu, mais quelle garantie pouvons-nous avoir que cet … » Takrech chercha un mot pour ne pas froisser la sensibilité de son invité
« Cet être ne changera pas d’opinion vis-à-vis au Roy, vous entraînant ainsi à embrasser la cause adverse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:47

16 juin 2007 - 17:09
Alex avait écouté les paroles du comte. Il remarquait en lui une profonde volonté à aligner les mots justes, bien que quelquefois avec une certaine maladresse qui ne portait pourtant pas ombre à ces propos et son image. Pourtant certains points soulevés se présentaient outrageusement aux oreilles du Grand Purificateur. Une fois que son commensal eu fini Alex se racla la gorge avant de continuer. « Pour ta gouverne, il m’est biais de t’annoncer que notre Dieu n’est pas un être, il est au-dessus de toute présomption humaine et n’est qu’entité. Que celui-ci me parle à certains moments et sous certaines conditions n’est pas à négliger. Les croyances sont plus fortes que la réalité mais vous ne devez pas être ignorant ces effets. Nous n’excluons pas l’hypothèse de l’existence d’autres entités mais cela ne nous concerne pas à ce jour. »
Alex se déplaça pour se rapprocher du comte toujours assis à attendre la réponse à la question qu’il avait posé : « Nous sommes sûrement plus fidèles au Roy, et pourtant, je reviendrai dessus dans quelques secondes, que la plupart de vos invités de la journée. Votre scepticisme m’offusque, ainsi que tous les Purificateurs, au plus haut point. Nous défendons et portons la parole des Royalistes depuis longtemps maintenant, en corrélation avec nos convictions. »

Le ton du Grand Purificateur venait de monter. Simplement, celui-ci écarta les bras amenant les gardes à se redresser. « Voilà le monde que vous pourriez avoir. » Puis Alex rappela ses bras et dessina entre ses doigts un cercle : « Voilà ce que vous possédez. » Un temps passa.

Avant que le comte ne reprenne la parole, Alex enchaîna : « Tout n’est que question de rétribution en fait. Vous rétribuez les personnes qui ont trahi et qui demain recommenceront peut être, et non pas les personnes qui accordent leur temps à poser la prestance et la gloire de votre Roy. J’en conclus donc deux choses, soit le Roy est corrompu, soit il est très ignorant de ce qui se trame derrière son dos. »

Alex était loin de dire ce qui occupait son esprit .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:47

18 juin 2007 - 11:28
L’homme du Roy écouta le Baron lui répondre. Il percevait une touche d’énervement dans ses mots. L’évocation des croyances individuelles était un sujet complexe et à manier avec précaution. Alex ne comprenait pas les doutes de Takrech, mais sa réaction prouvait que leur loyauté ne méritait pas d’être mise en doute.
« Excusez moi, cher compagnon de vous avoir offusqué. Comme je vous l’ai dit, je ne suis pas au fait des choses de la religion et ma question était plus de la curiosité qu’une remise en question de votre loyauté. »

Il fallait maintenant aborder les questions de relations internes entre les guildes. Takrech avait espérer ne pas avoir à se mêler de ces choses là, ce n’était manifestement pas sa spécialité, mais il ne pouvait laisser les hommes du Roy se déchirer.
« Malgré tout le respect que je vous dois, votre vision du Roy et votre manière de présenter les choses dénotent une certaine arrogance. Que vous remettiez en doute l’étendue de mes pensées je puis l’accepter, que vous croyez le Roy corrompu ou ignorant est inacceptable pour un homme de votre rang. »

« Sachez tout d’abord que ce n’est ni mon rôle, ni mon goût de prendre part à ces querelles. Je vais tout de même essayer de percer votre pensée puisque vous laissez planer des sous-entendus. Vous ne pouvez accepter que le Roy accepte des guildes telles que les SOLMs dans ses rangs ? Mais la guerre est à ce jour la raison souveraine, et chaque épée se joignant à nous est bonne à prendre. Jusqu’à maintenant ces hommes ont plutôt bien combattu pour nous, alors où se situe votre problème ? Vous parlez de rétribution. J’en déduis que vous avez appris par un moyen que j’ignore que le Roy a aidé cette guilde à aménager sa demeure. Est-ce de la jalousie qui pointe en vous ? Allons, un homme de votre rang ne peut se laisser aller à de tels sentiments. Si vous êtes ici pour obtenir quelques pièces de ma part, dîtes-le tout de suite. Si votre loyauté devra s’acheter par de l’or, j’en tiendrai compte. »

Takrech marqua une pause et tenta de lire une réaction dans le visage de son hôte. Il ne vit rien. Il reprit à son attention :

« Néanmoins je doute que vous soyez un homme de ce type et je pense que vos préoccupations sont supérieures à de futiles jalousies. Ainsi je vous propose d’accepter la présence parmi nous des anciens serviteurs de nos ennemis tant qu'ils combattent nos ennemis comme ils le font en ce moment et que rien ne prouve qu’on puisse les soupçonner, qu’en pensez-vous ?
Et si les questions financières sont si importantes à vos yeux, faîtes-moi une proposition, je tâcherai d’en tenir compte. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:47

19 juin 2007 - 13:51
L’attention qu’avait porté Alex était sans faille. Tous les mots avaient leurs sens. La diplomatie du Comte n’est pas à mettre en cause, le Roy avait su choisir un homme dont cette compétence non moins importante était maîtrisée. Cela rassura le Grand Purificateur.

Il reprit la parole d’un ton plus modéré. « Pour revenir sur votre interrogation, le château exprime les paroles de certains, et d’autres y ont accès. Le son traverse les murs et certains exploitent ces failles, mais là n’est pas la question. »

L’archer continua sur sa lancée : « Vous avez relevé le ton arrogant qu’il m’arrive parfois de prendre et je vous suis gré de ne me pas m’en tenir plus rigueur. C’est le contact avec certains Royalistes qui m’a rendu plus dur et il vrai que quelquefois je dérape. »

Alex laissa un temps avant de reprendre ses propos du ton le plus calme qu’il puisse envisager pour continuer à justifier ses propos : « Vous avez pris la responsabilité de citer le nom de la guilde envers laquelle nous avons quelques doutes. Il est vrai que nous craignons que celle-ci ne soit pas ce que vous pensiez mais vos propos semblent assurés. Mes dires ne sont pas dictés par la jalousie, ma présence devant vous n’étant pas à l’origine une manière de récupérer quelques pièces mais une volonté de nous faire connaître. Il est vrai que nous avons peut être mal interprété vos choix mais nous ne voulons pas que le peu d’économie que possède le Royaume se retrouve dans les poches de quelques-uns uns qui pourraient l’utiliser contre les intérêts du Royaume. De ce fait je retire mes propos en ce qui concerne l’ignorance du Roy ou encore sa corruption. Je garderai tout de même un œil en espérant m’être trompé sur les intentions de ces guildes que j’ai tout de même du mal à voir différentes à des troupes de mercenaires, je ne parle bien sûr pas ici de la guilde du même nom que je pense fidèle à vos convictions. J’accorde donc ma confiance en votre propre confiance et par la même celle de notre Seigneur. »

Le Grand Purificateur acheva son discours ainsi : « Pour finir, il est arrivé à mes oreilles que d’autres remettaient en cause ma légitimité, ceux-là même qui ont reçu la leur de la même autorité que moi dans le passé. La colère dicte leurs attaques et je conviens qu’il n’est pas aisé de prouver l’existence de Dieu comme il n'est pas aisé de prouver le contraire. Mon auto proclamation s’est fait sous la bénédiction d’une personne qui fut plus près de Dieu que moi de son vivant et qui aujourd’hui est à ses cotés, je ne peux en douter. Je suis Grand Purificateur et reconnu comme tel par de nombreux Royalistes et de nombreux infidèles. Le numéro qui m’a été attribué n’est pas celui d’une filiation au sens commun mais dépasse de loin les conventions terrestres, sujet que je ne souhaite pas aborder ici, votre temps étant plus précieux je suppose. »
Alex reprit son souffle discrètement : « Bien que cela soit remit en question par nos derniers détracteurs, nos actions ne sont pas futiles et notre tableau de chasse n’est pas négligeable. Petit à petit nous gagnons du terrain chez les infidèles des deux factions et notre simple présence en fait fuir plus d’un, même en des lieux où l’influence du Roy n’est pas encore à l’ordre du jour, comme Mérulik pour ne pas la citer. »
« Vous vous doutez bien que je ne négocierai pas avec vous une rétribution que vous pourriez nous allouer. Nous fonctionnons par système de dons et d’impôts bien que cette dernière façon de procéder soit la plus ignorée par nos soins en ce moment. Un don de votre part ne serait qu’une marque de confiance c’est pourquoi je vous laisse seul juge dans un tel acte mais comme je vous l’ai dit, je ne demande rien et notre fidélité en la protection ne serait pas ébranlée par un acte contraire. » Les derniers mots avaient résonné dans la Salle aux Boucliers et Alex se contenta d’attendre les propos que pourrait formuler Takrech.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:47

20 juin 2007 - 08:17
Au fil de la discussion, Takrech appréciait un peu plus cet homme. Il s’était, au prime abord, méfié d’un homme qui, par la religion, pouvait avoir l’esprit fermé. Manifestement, celui-ci savait se remettre en question et ravaler son arrogance. Il semblait donc possible de créer une relation avec lui.

D’un ton apaisé il répondit à ses questions :

« Concernant vos doutes sur les SOLM, je suis ravi que vous embrassiez mon jugement sans néanmoins perdre votre liberté de vue, cela prouve que vous n’êtes pas un croyant aveugle, et je m’en félicite. Comme vous me le mentionniez, votre puissance militaire n’est pas extraordinaire, et ne pourra égaler, sans remettre en cause vos capacités, celle de l’alliance Purgamen-SOLM-Ascètes. Vous demeurez néanmoins de fiers combattants. Ainsi, je vous propose d’une part de me tenir informé, aussi régulièrement que vous l’estimerez nécessaire, grâce à votre jugement que j’espère objectif, de ce qui peut se passer chez les différents soldats du Roy. D’autre part, je vous suggère de poursuivre vos escarmouches qui en se multipliant contribueront à démotiver nos adversaires. J’espère que vous accepterez ces missions, qui sont très importantes à mes yeux. Je vous précise que le Roy ne saura pas se contenter d’un seul avis sur ses troupes, mais écoutera vos opinions.»

Takrech marqua une pause, guettant l’assentiment ou non de son hôte. Cependant, il reprit sa causerie avant que l’autre ne réponde :

« Pour ce qui est de vos querelles relatives à votre titre et à celui de Kalio, ne comptez pas sur moi, ni sur le Roy d’ailleurs, pour exprimer un jugement là-dessus. Ces questions, en toute honnêteté, nous dépassent et nous paraissent secondaires, nous ne trancherons donc pas sur le sujet. »

Takrech estimait pouvoir parler au nom du Roy sur ce sujet, même si cela ne concernait pas ses attributions directes.

« Pour finir, je vous propose de vous laisser un petite enveloppe afin de pouvoir entretenir et rénover vos lieux de cultes et de méditations. Une spiritualité développée et réfléchie nous sera certainement utile dans les jours qui suivront notre victoire.
Et bien, si vous n’avez plus d’interrogations, j’ai une dernière chose venant du Roy à vous transmettre et nous pourrons clore cet entretien. »

Takrech laissa cette fois-ci le temps au baron de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:48

25 juin 2007 - 11:47
L’entretien arrivait à sa fin et la mission que s’était accordé le Grand Purificateur en ce lieu avait été remplie. Le Roy Galoregor allait connaître ce qui motive les Purificateurs et les mises en garde avait été émises. « Nous sommes ce que nous sommes, des plus puissants d’entre nous aux plus faibles. Nous restons très rigides sur nos croyances mais laissons une souplesse dans ce que sera le futur. Les « images » que Dieu nous transmet laissent place à de nombreuses interprétations. Nous continuerons en effet à servir Dieu, et par ce biais le Roy, et apporterons notre regard sur les affaires qui occupent le Royaume. Notre porte est bien évidemment ouverte à vous, Comte Takrech si par hasard vous aviez besoin de nous rencontrer. Je garderai l’œil ouvert et ferai mon apparition une nouvelle fois devant vous si des éléments venaient troubler l’ordre des choses, c’est à dire la victoire des Royalistes. »

Alex laissa un temps avant de poursuivre : « Je ne reviendrai pas sur la légitimité des titres accordés par Dieu, je suis d’accord sur le fait que cela dépasse même le garant de la bannière rouge des Royalistes.
En ce qui concerne le don que vous accordez aux Purificateurs au nom du Roy, preuve de votre confiance et Dieu saura vous en remercier, il trouvera son utilité dans nos prochains plans de bataille et ne sera pas dépensé inutilement, et encore moins contre les intérêts du Roy. Vous avez compris nos positions et cela vous fait honneur, il est rare d’échanger avec des hommes ayant votre pragmatisme et je suis content de la tournure de cet entretien. Je reste néanmoins curieux de la dernière chose que le Roy a à nous confier. »

Alex était toujours proche physiquement du Comte. Le ton de ces derniers propos avait laissait place à la dernière interrogation du Grand Purificateur dont le visage restait impassible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:48

25 juin 2007 - 14:47
Visiblement Takrech et Alex s’étaient compris et le Roy allait pouvoir s’appuyer sur cette guilde. Takrech avait appris ce qu’il lui fallait savoir et dans l’avenir il continuerait à consulter ce Baron. Il lui restait une dernière chose à transmettre. Le Roy lui avait demandé de le faire et il avait fait travailler les meilleurs joailliers du royaume là-dessus.

Il se pencha sur le côté et d’un petit coffre, il sortit une fine dague sertie de gemmes d’un rouge profond et brillant. Sa base était couverte d’or. On y apercevait également le blason Royaliste. L’ensemble n’était d’aucune utilité au combat, mais était plaisant à l’œil.

« Ceci est pour vous de la part du Roy. » Et ce faisant il lui tendit l’objet à plat sur ses deux mains.

« Le Roy tient ainsi à vous remercier de vos combats passés et à encourager vos luttes futures. Il souhaite par là même donner un signe de distinction à ses hommes. »

Takrech marqua une pause pour accentuer la solennité du moment. Il reprit quelques instants plus tard :

« Voilà, je n’ai plus qu’à vous laisser repartir à vos tâches. Partez avec toute ma bénédiction, ainsi que celle de notre bien-aimé Roy. J’espère entendre prochainement de votre part de bonnes nouvelles du front. »

En finissant sa phrase, il salua avec distinction le Baron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:48

04 juillet 2007 - 13:33
Alex jeta un œil au dernier présent que lui avait confié le Comte. La lumière tamisée par les carreaux traversant la pièce offrait à la dague une beauté étincelante. Le Grand Purificateur recentra son regard pour fixer le représentant du Roy. « Généralement Comte, c’est moi, par mes fonctions, qui accorde la bénédiction mais je suis touché de l’intention. » Ces quelques mots avaient été prononcés avec un sourire ce qui était assez rare de la part d’Alex. « Je vous quitte avec une bonne impression, que cela concerne vous ainsi que celui que vous représentez : le Roy Galoregor. »

D’un geste délicat, l’archer accrocha la dague à sa ceinture. « Ce dernier présent ne sera pas utile au combat, je préfère mon arbalète, mais il est pour moi, et pour les Purificateurs une marque de respect et de confiance non négligeable. »

D’un geste léger, le Grand Purificateur plaça une main prés de son front, marque de salut avant de poursuivre : « Au plaisir de vous avoir rencontré Comte Takrech. Nous donnerons des nouvelles, pas du front, je laisse cette tâche aux soldats, mais en ce qui concerne les affaires religieuses et les affaires courantes. Je communiquerais au moment opportun les éléments qui me semblent important. Cette rencontre, je ne peux en douter, a été bénéfique pour vous comme pour nous et soyez sûr que Dieu apporte son soutien à Galoregor et de ce fait les Purificateurs également. Le don que vous avez fait sera utilisé à bon escient et dans le sens du Roy. » Alex avait reculé petit à petit le temps de son salut rendant ses propos de plus en plus discrets. Au tiers de la pièce, il se tourna le dos au comte puis se rendit vers la porte.

Avant d’ouvrir l’une des grandes portes de la salle des boucliers il se retourna : « Vous êtes évidemment le bienvenu chez nous, quand vous le souhaiterez. Que Dieu soit avec vous ! » Puis il replaça sa capuche couvrant ainsi son regard avant de pousser la grande porte et disparaître. Les derniers mots se perdant au milieu de la froideur du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:48

04 juin 2007 - 11:31
Debout dans la salle des Boucliers, Takrech allait maintenant accueillir Kalio, Seigneur des Inquisiteurs, Baron de la Purgamen Cruori.

Le Comte attendait cette entrevue avec impatience. Il avait hâte de rencontrer les fidèles soldats du Roy : deux puissantes et loyales guildes réunies sous la même bannière pour combattre les ennemis du Roy. Comme les Purificateurs, il s’agissait en partie de religieux, cependant cette foi les poussait à servir le Roy avec ardeur. Ils étaient réputés pour leur excès de cruauté, mais après tout, l’ordre ne se maintenait pas par une main faible. Takrech comptait tout particulièrement sur eux pour assurer l’ordre à Nedmor et la victoire sur le champ de bataille.

Le soleil était désormais à son zénith, la lumière envahissait la pièce, et Takrech qui siégeait à la droite du trône du Roy, s’impatientait de voir Kalio franchir la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:49

06 juin 2007 - 14:19
L'heure était donc arrivée... le seigneur Kalio, la boule au ventre, après s'être habillé avec une de ses plus belles robes, prit donc la direction du château où l'attendait le comte Takrech...

Devant les grandes portes du château deux gardes se tenaient droits, pas un sourire... Ils ne montraient aucune émotion...

Un des deux gardes fit un signe de la main... il était temps, le mage franchit la grande porte, et après une certaine hésitation s'arrêta net devant la porte où se trouvait le comte Takrech et pensa:

"Je me dois d'être naturel et d'être exemplaire devant notre Roy, mes compagnons comptent sur moi, je ne dois pas les décevoir."

D'un pas décidé, le seigneur ouvrit la porte et franchit le seuil qui le conduisit devant les deux personnes.

Kalio, après avoir salué le Roy ainsi que le comte Takrech, prit la parole:

"Je suis très fier d'être présent aujourd'hui, maintenant j'aimerais savoir enfin quel est le but de ma convocation ? "

Un long silence s'empara de la salle, une certaine appréhension gagnait le seigneur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:49

07 juin 2007 - 08:41
Takrech observa Kalio, l’Inquisiteur. Etonnamment celui-ci ne semblait pas parfaitement à l’aise. Les rumeurs qui courraient sur lui en faisaient pourtant un homme cruel et sûr de lui. Ses mots sonnèrent étrangement aux oreilles de Takrech.

« Installez-vous cher ami. »

Takrech accompagna ses mots d’un geste de la main.

« Ne jouons pas sur les mots, mais cela est plus une invitation qu’une convocation. Comme je l’ai expliqué à mes précédents hôtes, le Roy estime venu le temps de réunir auprès de lui ses guildes pour unifier ses troupes et porter de véritables coups à ces ennemis. En ce sens, il est naturel que les Purgamen Cruori soient conviés à ma table, moi qui suis le principal conseiller militaire du Roy. »

Kalio semblait maintenant plus à l’aise. Takrech reprit donc :
« Je connais les grandes lignes de votre position en tant que guilde, je connais votre profonde et sincère loyauté envers Galoregor mais j’aimerais pour commencer que vous me détaillez vos ambitions, vos moyens et vos objectifs, si vous le souhaitez, Seigneur Kalio. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:49

18 juin 2007 - 13:18
Ce rendez-vous n’était donc pas un piège quelconque, il s’agissait d’une réelle rencontre entre le Comte Takrech et le Seigneur Kalio. Le Baron de la Purgamen Cruori allait maintenant devoir montrer par ses paroles que la guilde était digne de confiance. Qu’elle n’était pas un allié éphémère qui s’empresserait de flancher au premier coup de vent.

" - Le nom même de la Purgamen Cruori devrait à lui seul résumer les ambitions de notre guilde. Nous voulons être la main du Roy, nous voulons purifier ces terres de la présence de ces chiens d’Exilés et ces gueux du Cartel. Pour cela nous n’employons pas de jolies vers et de belles poésies. La seule façon d’imposer le pouvoir de Galoregor est d’éliminer les opposants. Lorsqu’ils comprendront que notre victoire est inévitable, alors vous verrez, tous ces ridicules pantins nous rejoindront. Ils seront bientôt des dizaines, puis des centaines, et enfin nous marcherons sur Fuisserage puis sur Cyrosh.

La Purgamen Cruori ne vise qu’à être un des maillons de la chaîne, en restant fier face à nos ennemis nous leur prouverons notre valeur. C’est par les guildes Royalistes que le Roy montre à son frère et à cette Zelandra la puissance de ses combattants.
Je suis très surpris que vous ne nous convoquiez que maintenant. Le Roy douterait-il de sa victoire ? "

Le ton c’était fait plus froid, le Seigneur Kalio se rappelait encore le discours de son Souverain dans lequel celui-ci avait félicité les Barons naguère félons. Il en aurait fallu plus pour que la Purgamen se détourne de son Roy, mais les jours qui avaient suivis ses paroles avaient été bien sombres. Les querelles dans les tavernes Royalistes s’étaient multipliées.

" - Je tenais à vous avertir que je n’ai point pu calmer les esprits guerriers de certains de mes frères d’armes. Arajuku, Harkonen et Aku se trouvent actuellement proche de cette salle. Prêt à intervenir au cas où ce rendez-vous n’aurait été qu’un piège. Ca n’aurait point été la première fois que Galoregor aurait préparé une embuscade de la sorte.
De plus je n’ai pu les convaincre de rester au château m’attendre. Vous comprenez : les rixes entre les anciens Inquisitors et les anciens Légionnaires existent toujours. Les guerriers de la Légion ont vu d’un mauvais œil ma venue ici, ce fut vu comme un affront.
Dois-je leur ordonner de rester à l’extérieur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:49

18 juin 2007 - 15:49
Takrech poussa un léger soupir. Décidemment ces barons étaient pleins de surprise. Entre ceux qui ne se montraient pas, ceux qui jalousaient les autres, ceux avec qui la joute avait failli n’être pas que verbale, voilà maintenant que le Seigneur Kalio, pourtant fidèle serviteur du Roy, craignait que cette invitation fut un piège. Ce devait être la guerre constante qui créait toutes ses tensions. Il regarda le baron et réfléchit à sa requête.

« Votre demande est pour le moins étrange. Croyez-vous sincèrement que le Roy vous aurait tendu un piège ? En quel honneur ? Vous êtes le Baron d’une des ses plus fidèles guildes, pourquoi aurait-il fait ça ? Sachez qu’il lui arrive de tendre des embuscades, mais jamais à ces propres hommes. Quand bien même il aurait vraiment voulu vous piéger, je crains que trois de vos hommes n’eussent suffit à vous sauver. Sincèrement vos craintes me surprennent, Seigneur Kalio. »

Takrech marqua une petite pause. Il rassemblait ses connaissances sur les Inquisiteurs et la Légion. Il n’en avait pas assez à son goût. Il reprit :

« Avant d’évoquer votre demande, je me permets juste de répondre à votre interrogation sur votre présence. Ce n’est pas que le Roy doute de la victoire, mais c’est pour l’accélérer que le Roy vous convie, soyez-en sûr.
Quant à votre demande d’inviter vos….amis, sachez que je préfère pour ma part les discussions directes à deux personnes, plutôt que les grands conseils où tout le monde parle et personne ne s’écoute. Ce n’est pas dans ce genre de grandes réunions que des décisions sont prises. Ainsi je préfère vous recevoir seul. Mais, je peux accepter qu’un compagnon vous accompagne si vous le souhaitez vraiment. Les autres peuvent naturellement rentré, mais je préfèrerais que vous ne soyez qu’un ou deux à parler. Je vous laisse seul arbitre de cette décision. »

Takrech tenait à ce que cette rencontre se déroule bien, il était donc prêt à répondre, dans une certaine mesure, aux exigences de son hôte. Ainsi, si Kalio les conviait, il connaîtrait un peu plus de combattants du Roy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:49

29 juin 2007 - 00:36
Kalio eut l'impression qu'il y avait un malentendu entre le Comte Takrech et lui même, alors il se permit de s'expliquer...

"- Comte Takrech, ces derniers temps le Royaume a été très instable et un complot aurait très bien pu être élaboré pour éliminer toute guilde devenant trop puissante et pouvant bafouer l'autorité du Roy, c'est pourquoi nous avons pris des précautions..."

Pendant ces paroles, une dispute commençait a se faire entendre de l'autre coté de la porte, Kalio reconnu les voix. Il y avait Arajuku, Harkonen et Aku...
Takrech m'avait donc autorisé à inviter une personne dans cette conversation...
Le seigneur se dirigea vers la porte, d’un geste il l’ouvrit. Un grand bruit se fit entendre calmant aussitôt les belligérants. Kalio prit la parole:

"Hey vous trois du calme, vous n'êtes pas n'importe où ici! Je vous pris de cesser votre vacarme..."

Kalio fit signe à Aku de le rejoindre dans la salle pour un souci d'équité, il y aura donc un Inquisiteur et une Légionnaire dans la salle devant le Comte Takrech...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:50

29 juin 2007 - 00:54
Mais ils ne comprenaient rien ces deux là. Il était hors de question de faire la peau aux gardes pour venir faire les troubles fêtes dans la réunion avec le Conseiller. C’était à qui parlerait le plus fort. Chacun défendant son point de vue et exprimant clairement un dédain profond pour l’idée de l’autre. Finalement la porte s’ouvrit. Rien d’étonnant étant donné les cris que Harkonen, Arajuku et Aku avaient poussés.
Kalio se tenait là devant eux. Après un bref rappel à l’ordre il fit un signe à Aku. Le message était clair : c’était elle qui assisterait au conseil. Visiblement le baron de la Purgamen n’avait pu demander au Conseiller Takrech la présence des deux autres. Tant pis, l’essentiel était qu’il y ait un représentant de l’ancienne Légion Noire.
Sans un mot Aku entra dans la salle en lançant un dernier regard à Harkonen. Que celui-ci ne s’inquiète pas : elle ne permettrait pas à Kalio de rabaisser les Légionnaires.
Takrech était là, près du trône du Roy. Que fallait-il faire ? Exprimer son profond mécontentement au sujet de cette réunion qui s’était fait attendre ? Ou bien ne pas chercher le conflit et cacher ses sentiments ? Le ton était froid mais Aku préféra ne pas offenser le Conseiller en lui offrant son dédain. Alors, respectueusement, elle salua le Conseiller du Roy.

« - Aku, ancienne guerrière de la Légion Noire, nouvelle combattante de la Purgamen Cruori. Je représenterai mes frères de la Légion. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:50

29 juin 2007 - 10:59
Un léger brouhaha suivit la proposition de Takrech. Finalement une jeune guerrière, à l’allure fière, pénétra dans la salle. Elle se présenta comme une représentante de la Légion. Cette guilde était pour le moins originale. Takrech voulut immédiatement en savoir plus sur ces deux factions au sein de la même guilde :

« Recevez également mes salutations Aku. Je me présente : Takrech, soldat du Roy et principal conseiller militaire de sa Majesté. »

Takrech déclina son titre sans fierté excessive, juste avec le sentiment de mériter la place qui était sienne aujourd’hui, après les trop nombreux combats qu’il avait mené.

« Comme je l’expliquais à notre ami, je réunis aujourd’hui les Guildes Royalistes sur ordre du Roy. Trop longtemps votre implication, vos mérites et votre puissance ont été mis de côté. Désormais le Roy souhaite associer pleinement ses Guildes à la guerre qui nous occupe depuis de longues années maintenant. Pour ce faire il m’est nécessaire d’en apprendre davantage sur vous et notamment sur vos ambitions en tant que guilde. L’existence de deux factions en votre sein m’interpelle également »

Takrech attendit la réponse de ses hôtes, et s’aperçut que la guerrière était toujours debout, il lui fit alors signe de s’asseoir autour de la table aux côtés de Kalio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:50

29 juin 2007 - 19:48
Aku alla s’asseoir aux côtés de Kalio comme le Conseiller le lui avait indiqué. Bien, maintenant place à cette fameuse réunion. Elle se tourna vers le Baron de la Purgamen Cruori afin de s’assurer qu’elle ne lui coupait pas l’herbe sous le pied. Visiblement il ne semblait pas sur le point de répondre aux interrogations de Messire Takrech. La guerrière Royaliste se décida alors à préciser cette fracture dans la Purgamen Cruori.

« - Comme je vous l’ai dit je représente la Légion. Cependant j’ai pu constater que beaucoup de personnes ignorent qui nous sommes réellement. La Purgamen Cruori est l’alliance des Inquisitors et de la Légion Noire. Cette fusion fut décidée suite à l’affaiblissement de nos influences respectives. Etant des guildes fidèles au Roy et aux Royalistes depuis le premier jour nous avons choisi de nous rapprocher afin de pouvoir gagner en puissance et ainsi devenir autre chose que de vulgaires moucherons pour nos ennemis. Bien sûr ce rassemblement n’est point chose aisé. Il est ardu de concilier la force brute des guerriers païens Légionnaires avec la dévotion et la ruse des Inquisitors. Toutefois nous avons pris la bonne décision, je pense pouvoir dire au nom de la Purgamen Cruori que cette alliance a été fructueuse et nous sommes désormais la forme aboutie de nos anciennes guildes.
Kalio vous a probablement déjà résumé nos buts en quelques mots : la purification par le sang.
Bien que l’idéologie que je représente ne soit pas la même que celle des Inquisiteurs, notre ardeur au combat est identique et nous continuerons cette guerre jusqu’à ce que tous ces chiens meurent.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:50

02 juillet 2007 - 15:41
Takrech opina du chef. Il comprenait mieux maintenant la gestation de cette guilde et ses différentes composantes. Il regarda Aku puis Kalio et s’adressa à eux deux en même temps :

« La purification par le sang…. » Reprit-il en laissant planer l’expression quelques instants dans l’air.

« Je dois avouer en toute franchise que j’ai une aversion pour les traîtres et les fauteurs de trouble. Pour régner l’ordre a besoin de fermeté et de sanction digne. Le Roy l’a montré c’est grâce à sa droiture d’esprit qu’il a su conquérir le trône et je ne saurais que vous poussez à aller dans sa direction. Je soutiens votre volonté de purifier nos amis aussi bien que nos ennemis, peu importe si notre définition du mot purifier diverge. »

Il marqua une légère pause, le temps de consulter ses quelques notes disposées devant lui sur la table.

« J’aimerais continuer en abordant deux sujets. Le premier concerne l’alliance que vous avez récemment montée avec les SOLM et les Ascètes. Certains proches conseillers du Roy craignaient ces deux factions et leurs troubles origines. Votre union est la preuve que nous pouvons leur faire désormais pleinement confiance, n’est ce pas ?
Votre présence dans cette alliance saura réconforter les moins crédules à leurs égards. Comme j’en avais parlé avec le Seigneur Erenan, la puissance militaire de cette alliance fait de vous l’une des principales pièces militaires de la force du Roy. Ainsi je vous propose de m’informer aussi régulièrement que possible des différentes avancées sur ce terrain.

Ensuite, comme je connais votre droiture d’esprit et vos jugements avisés, j’aimerais que vous rendiez compte au Roy par mon intermédiaire de la situation interne de ses troupes et de ses guildes. Le Roy a besoin d’homme de confiance pour le renseigner et je pense que vous serez mener cette tâche avec brio.
Qu’en pensez-vous chers hôtes ? »

Il toisa les deux combattants tour à tour, attendant avec attention de voir lequel des deux prendraient la parole en premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:50

02 juillet 2007 - 18:48
Sans attendre une réponse de Kalio aux diverses questions du Conseiller Takrech, Aku prit la parole.

« - La SOLM ainsi que le Cercle des Ascètes sont certes d’anciennes guildes respectivement Carteloise et Exilée, cependant je pense ne pas avoir besoin de vous vanter leurs hauts-faits militaires. Oui Vorach, ancien Baron de la SOLM a jadis usé d’une certaine traîtrise en assassinant les Royalistes, mais que voulez-vous, ce royaume pourrit jour après jour, nos idéaux s’étiolent peu à peu pour laisser place au brigandage, il a été un précurseur dans son domaine après chacun en pense ce qu’il veut, ces choses appartiennent au seul entendement de chacun. Mais je m’égare. Pour ce qui est de la SOLM en elle-même j’ai une grande confiance en ses combattants. Maintes fois ils m’ont sortis de mauvais pas alors que rien ne les obligeait à me venir en aide. Bien sûr à la seule prononciation de son nom les petites gens frémissent de peur, ils ont raisons car cette guilde est une armée qui ne trouve pas de rivale, toutefois elle est composé d’une vingtaine de combattants tous différents les uns des autres, alors ne placardons pas un écriteau « traître » pour le seul fait que Vorach ait un jour assassiné les siens.
Quant au Cercle des Ascètes nous avons comme effacé les souvenirs de leur ancienne appartenance. Si nous n’avions pas été là depuis le commencement nous aurions pu naïvement penser qu’ils avaient toujours été parmi nous. Personnellement je leur accorde toute ma confiance et mon estime et Dieu sait comme je méprise un grand nombre de guilde Royaliste pure souche.
Vous avez maintenant l’opinion de la Purgamen que je pense représenter. »

Aku attendit quelques instants le temps de s’assurer que Kalio n’y trouvait rien à redire. Qui ne dit mot consent, la guerrière Royaliste reprit la parole.

« - Je ne sais ce qu’en pense Kalio, mais le mot « renseigner » ne me plait guère, il sonne comme trahir nos alliés, répéter leurs faits et gestes à leur insu. Sachez que nous comptons vous rendre régulièrement des rapports sur nos avancés, mais que cela sera toujours fait de façon ouverte, la SOLM et le Cercle des Ascètes auront un droit de regard et de rectification. Si par hasard un problème devait survenir au sein de notre alliance vous n’en serez point informé car nos affaires ne regardent personne.
Bien sûr j’entends par là que vous ne serez point averti de tout, mais que si un grave problème menaçant directement l’équilibre du Royaume devait apparaître, alors il va de soit que vous en serez informé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   Lun 26 Nov - 11:50

03 juillet 2007 - 13:01
La discussion s’était engagée avec la guerrière. Takrech mesura ses paroles sur les deux guildes, et considéra que pour lui, il n’y aurait plus de raisons de douter d’elles. Il reprit :

« Veuillez m’excuser. Je n’ai pas usé du terme exact. Il ne s’agit évidemment en aucun cas de faire de vous des espions et encore moins des mouchards. Je voulais juste pouvoir bénéficier de votre jugement et de votre point de vue en cas de querelles internes, ou si un fait de grande importance se déroulait, j’aimerais que vous m’en informiez. Voilà le sens de ma pensée. »

Le comte marque une petite pause. Il observa Kalio, pour voir s’il avait quelque chose à exprimer. Apparemment, non. Il poursuivit :

« Et bien, si nous sommes en accord sur ces points, continuons. Avez-vous quelques interrogations auxquelles je pourrais répondre ou quelques demandes à faire parvenir au Roy ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre de Barons avec Takrech, comte du Roy Galor (admin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue chez les Sacrés du ciel! :: La vieille bibliothèque :: Salle des récits.-
Sauter vers: