Bienvenue chez les Sacrés du ciel!
BIENVENU DANS LA DEMEURE DES SACRE DU CIEL!

Bienvenue chez les Sacrés du ciel!

Bienvenue dans la demeure des Sacrés du ciel.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Bataille de Merulik, Kaldrass (admin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 25
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: La Bataille de Merulik, Kaldrass (admin)   Lun 26 Nov - 11:19

04 avril 2007 - 00:25
Le Prince Kaldrass était dans ses quartiers et on lui faisait essayer une armure fait spécialement pour lui. Ses serviteurs délaçaient les lanières de cuir du plastron alors que la porte s'ouvrit à la volée. Son conseiller militaire, Bertrand, pénétra dans la pièce suivi de Laurent, le plus âgé mais le plus sage des conseillers. Bertrand brandissait une missive d'une main et vociférait comme un diable.

C'est inadmissible Mon Seigneur! Regardez-moi ce torchon, ce ramassis de bêtises! Et ce pauvre bougre que voici ose prétendre que nous devrions nous terrer comme des pleûtres et se plier à ce que les Cartellois nous dictent de faire! C'est insensé!!!

Le Prince était toujours sous le coup de la surprise et regardait la missive brandie devant son visage sans avoir la chance de la saisir au vol. Alors que Laurent allait prendre la parole pour faire valoir son point, Kaldrass mit fin au vacarme en enterrant celui-ci de sa voix.

Calmez-vous!!! Qu'avez-vous donc? Restez calmes et parlez lentement que je puisse entendre un traître mot de ce que vous dites. Qu'est-ce que cette missive?

D'un mouvement rapide, il l'arracha aux mains de Bertrand. Ses serviteurs lui enlevèrent le plastron et il renvoya ceux-ci d'un geste de la main. Ils ne perdirent pas de temps pour gagner la porte, tout en gardant une certaine distance avec le militaire qui avait toujours le visage enflammé et qui avait de la difficulté à rester en place.

Très respectueux prince Kaldrass,
Le Cartel a déclaré officiellement la guerre aux armées du roy Galoregor.
J'attends de vous que vous ne vous impliquez pas dans cette guerre.
Peut-être un jour futur vous devrez nous combattre, ou combattre les royalistes...
Seul le temps nous le dira.

Aurevoir,

XarthasX.

C'est une blague? Les cartellois osent nous demander de rester en dehors de cette bataille? Mais qui sont-ils pour décider à notre place!

Le Prince éclata de rire d'un ton méprisant. Il regarda ensuite les deux conseillers. Il savait que malgré leurs nombreux désaccords, ils voulaient tous le bien-être des habitants de Fuisserage et de leur prince. Il prit les deux hommes par les épaules et les guida jusqu'aux sièges disposés autour d'une table dans un coin de la pièce, formant un petit salon privé. Il les fit s'asseoir et prit place face à eux. Il leur versa des verres d'eau et leur tendit, puis il se calla sur sa chaise.

Allons, donnez-moi vos points de vues mes chers amis, mais faites cela dans le calme, nous travaillons tous à la même cause et je crois que partager nos avis plutôt que de nous battre nous aidera à avancer.

Mon Seigneur,commença Bertrand, je vous demande pardon pour mon entrée... des plus déplacée. Ce qui est écrit dans cette missive m'a mis hors de moi. Je crois que nous devons profiter du moment pour frapper durement les royalistes et gagner du terrain sur eux. Les cartellois, bien qu'ils s'organisent, ne présentent pas une menace immédiate. Nous pouvons faire mal, très mal au traître Galoregor en coinçant ses hommes, les privant de toute retraite, et les massacrer lors de cette bataille.

Kaldrass se tourna vers Laurent, s'assurant avant tout que Bertrand avait terminé, et l'invita à présenter son point de vue.

Mon Prince, je crois qu'envoyer nos hommes serait une grave erreure. Laissons-les combattre, ils seront épuisés et faibles par la suite. Cela permettrait à nos hommes et villageois de profiter d'un moment de répit. Ils sont fatigués et ils ont besoin de se reposer. Laissons nos ennemis s'affaiblir et pendant ce temps reprenons des forces. Nous en aurons grandement besoin vu la tâche qui nous attend.

Kaldrass avait écouté attentivement ses deux conseillers et jugea des bons et mauvais côtés de chaque opinion. Il se leva et fit les cent pas derrière sa chaise. Il savait bien que ses deux conseillers avaient raison en quelque sorte. Ses hommes étaient épuisés et n'avaient plus le coeur de se battre. Mais s'ils ne profitaient pas du momentum, la situation ne pourrait que s'agraver...

Ils devaient répondre à cette attaque et aller se battre pour leur honneur. Le repos serait remis pour plus tard, l'heure était venue d'apprendre les bonnes manières aux cartellois et rappeller aux royalistes à qui ils avaient à faire. La situation était à leur avantage; une telle occasion ne se présenterait pas à nouveau...

Très bien, nous devons agir rapidement puisque cette bataille devrait se dérouler sous peu. Nous ne devons pas nous écraser devant une demande aussi ridicule et arrogante! Qui sont-ils pour décider pour nous? Je n'arrive même pas à comprendre comment ils ont pu oser envoyer une telle missive.

Personne ne peut disposer des Exilés ainsi! Nous irons à Merulik cette journée là et nous frapperons nos ennemis de plein fouet! Nous n'avons pas vraiment le choix; nous devons affaiblir les royalistes alors que l'occasion se présente et nous devons montrer aux cartellois devant tout le monde qu'ils ne peuvent pas nous parler de la sorte! Notre honneur a été attaqué, à nous de répondre.

Nous n'avons pas le temps d'organiser un discours public. Vous placarderez donc des affiches sur tous les murs et recoins de Fuisserage pour dicter à nos hommes la marche à suivre.

Le lendemain matin, les soldats étaient occupés à afficher des annonces un peu partout à Fuisserage. Peu de temps après, l'on pouvait voir des groupuscules d'exilés autour des affiches en train de parler de cette grande bataille qui s'annonçait.

Citoyens de Fuisserage,

Une grande bataille se prépare non loin de Merulik entre les forces Royalistes et Cartelloises. L'instiguateur de cette bataille nous a poliment demandé de nous tenir à l'écart comme si nous étions leurs jouets.

Moi, votre Prince Kaldrass, je vous invite tous à montrer à ces personnes comment les exilés répondent à l'arrogance! Aiguisez vos armes et nettoyez vos armures, nous les ferons brillées sous le soleil cette journée-là avant de les tacher de leur sang!

Nul ne peut faire taire la voix de la justice et du bon droit. Nous profiterons de cet événement pour rappeler à nos ennemis qui nous sommes et nous les anéantirons! Les Royalistes craindront alors pour la sécurité de leur belle cité et celle de leur Roy, alors que les Cartellois resteront terrés dans leur forêt comme des animaux.

Je vous fait confiance à vous tous, je sais que votre coeur vous guidera lors de cette bataille. Je vous laisse le soin de paufiner les détails du plan d'attaque entre vous.

Aux armes mes frères! L'heure est venue...
http://forum.alidhan.net/topic/3742-la-bataille-de-merulik/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Bataille de Merulik, Kaldrass (admin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?
» rapport de bataille apocalypse
» Règle sur la bataille navale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue chez les Sacrés du ciel! :: La vieille bibliothèque :: Salle des récits.-
Sauter vers: