Bienvenue chez les Sacrés du ciel!
BIENVENU DANS LA DEMEURE DES SACRE DU CIEL!

Bienvenue chez les Sacrés du ciel!

Bienvenue dans la demeure des Sacrés du ciel.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le retour du Prince Kaldrass (admin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 25
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Le retour du Prince Kaldrass (admin)   Lun 26 Nov - 11:21

22 mars 2007 - 03:44
Depuis maintenant un an, le Prince ne s'était pas présenté en personne auprès de ses fidèles. Seuls ses conseillers et ses gardes rapprochés le fréquentaient. Plusieurs l'avaient mis en garde, que Galoregor avait envoyé des assassins pour mettre fin à ses jours. Malgré lui, il avait été contraint de se retirer dans le bastion au centre des ruines de Fuisserage.

Quelques jours plus tôt, il avait décidé de mettre fin à cette fanfare. Ses hommes le quittaient pour servir d'autres seigneurs, dont son frère. Il se devait de mettre fin au désespoir qui s'étendait comme la peste dans les rangs des Exilés. Ses conseillers mirent tout en oeuvre pour son apparition au public, et ils avaient insistés pour la sécurité.

Il était dans ses quartiers, accompagné de nombreux serviteurs s'affairants à lui trouver une tenue convenable pour l'événement. Il revenait tout juste de son entraînement quotidien et il était tout en sueur. Le soleil avait imposé sa domination du ciel ce jour là, la chaleur et l'humidité accablant jeunes et moins jeunes.

Il jeta un coup d'oeil au balcon dont les portes allaient s'ouvrir d'ici quelques minutes et du haut de celui-ci il allait s'adresser à plus de quatre mille hommes et femmes se dévouant corps et âmes pour lui. De par la fenêtre, il pouvait voir tous ces Exilés venus pour le voir. La misère se lisait dans leurs yeux; ils traversaient tous une dure période. Bien entendu, ils étaient tous pauvres, concentrés à guerroyer plutôt que d'améliorer leur qualité de vie. Certains ne pouvaient pas avoir de logis et d'autres n'avaient pas les moyens de se nourrir...

Une servante vint pour saupoudrer le prince de parfum, mais celui-ci la saisit par le poignet d'un geste vif. Elle fût légèrement surprise, mais aucune parole ne s'échappa de sa bouche. Il posa son regard sur les vêtements qui lui étaient destinés, qui étaient maintenant déposés sur le lit.

De somptueuses guenilles que voici. Quel choix des plus déplacé... Alors que ces gens meurent en mon nom, je me dois de les ridiculiser en leur montrant à nouveau qu'ils sont mes inférieurs en me pavanant dans de beaux habits. Et que dire de cette idée de faire un discours du haut de ce balcon... Ils méritent un peu plus de respect, surtout après une si longue absence. Si certains nous ont trahi, c'est dû à mon arrogance.

Il lâcha le poignet de la jeune femme et refusa d'un signe de tête le parfum qu'elle voulait lui appliquer. Un de ses conseillers s'avança; un alarmiste pour qui les traditions étaient très importantes. Il en devinait déjà le discours avant qu'il n'ouvre la bouche. Il approcha de son prince d'un pas maladroit dû à l'énervement et d'une main il tentait de ramener au calme et à la raison son prince.

Mon ami, je me dois de vous décevoir cette fois-ci. Je les ai abandonnés, suivant vos conseils, et je me suis coupé d'eux. Vous pouvez baisser votre main, je n'ai aucunement l'intention de vous écouter. La peur de mourir m'a séparé de mon peuple une fois, mais ne croyez pas que votre personne vieillissante ou que de ridicules us et coutumes me feront obstacle pour me rapprocher de mon peuple...

Il passa son bras droit sur son visage pour en enlever les gouttes de sueur et passa ses mains dans ses cheveux entremêlés. Il sorti de la chambre et dévala l'escalier jusqu'au rez-de-chaussée. Il avait besoin de sentir la terre ferme sous ses pieds et de ne plus être enfermé entre 4 murs de pierre. Il arriva face aux portes du bastion et d’un signe de la main, les gardes ouvrirent les portes avec empressement.

Dans la foule se propagea un lourd silence; tous les regards fixés sur le Prince Kaldrass, qui était sorti sur le parquet à quelques mètres d'eux. Aucun de ses fidèles présents ne s’attendait à le voir dans un accoutrement aussi simple et de plus est… parmis eux. Personne n’osa bouger, ou dire quoi que ce soit. Le prince les observa un moment, comme un père veillant sur ses enfants, puis il leur sourit…

Je suis de retour.

Des cris de joie et de guerre s’élevèrent de la foule, puis le prince s’avança vers eux, serrant la main de nombreux combattants pendant que le bruit assourdissant s’effaçait peu à peu. Lorsque le calme revint, il sauta sur un rocher se trouvant au milieu de la foule, voyant ainsi toute l’assemblée.

Je sais que les temps sont durs mes amis et je veux que vous sachiez que nous traverserons ces épreuves ensemble! Nombreux sont ceux qui sont tombés au combat, nous devons gagner cette guerre en leur mémoire! Notre combat n’est pas terminé encore et il va perdurer j’en ai bien peur. Nous avons lutté en premier lieu pour assurer notre survie, nous nous sommes établi dans ces ruines et nous sommes nommés Exilés par la suite. Malgré leurs fourberies et leur hargne, ils n’auront pas réussi à nous décimer.

Notre lutte nous a amené à combattre au nom de la justice. Galoregor a trahi la volonté de Mandural et usurpé le pouvoir, contraignant les habitants du royaume à vivre sous un règne de terreur. Il ne faut pas en vouloir aux habitants de Nedmor, jamais ils ne l’ont choisi comme leur légitime souverain et ils souffrent beaucoup de sa présence sur le trône. Plusieurs de vos frères d’armes nous ont quittés également ; encore une fois, c’est la peur qui a guidé leurs pas. S’ils veulent revenir, je serai le premier à les accueillir les bras ouverts. Leurs convictions n’ont pas pu s’effacer ainsi, nous devons garder espoir en eux.

Il est temps de s’organiser et de se préparer à de durs combats. Les hommes de Galoregor ont prouvé leur faiblesse, en laissant de vils gobelins envahir le royaume! Nous pouvons leur reprendre si nous décidons d’unir nos forces… leur armée est bien structurée et leurs défenses sont dures à percer, mais avec de bonnes stratégies et le bon droit de notre côté, nous vaincrons!

Gardez la tête haute mes frères! Nous marcherons sur Nedmor!!!

Un torrent d’applaudissements se fit entendre, des casques furent lancés dans les airs et des armes brandies haut dans les airs pour accueillir ce nouveau souffle dans les rangs des Exilés; le retour de Kaldrass.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le retour du Prince Kaldrass (admin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue chez les Sacrés du ciel! :: La vieille bibliothèque :: Salle des récits.-
Sauter vers: