Bienvenue chez les Sacrés du ciel!
BIENVENU DANS LA DEMEURE DES SACRE DU CIEL!

Bienvenue chez les Sacrés du ciel!

Bienvenue dans la demeure des Sacrés du ciel.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discours de Galoregor (admin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexeyn
Pilier
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

Feuille de personnage
LEVEL:
300/300  (300/300)
Statut: Chevalier Artisan
CLASSE: Geomancien Geomancien

MessageSujet: Discours de Galoregor (admin)   Lun 26 Nov - 11:22

Posté 21 mars 2007 - 21:03
La foule frémissait d’impatience. Voilà des années qu’ils attendaient ça. Illustres guerriers, puissants magiciens, simples badauds, enfants, tous étaient réunis sur la Place de Nedmor. Depuis tôt ce matin, la place s’était remplie d’une marée humaine animée par la même ferveur : voir le Roy Galoregor. Depuis quelques temps déjà, il n’était pas apparu en public. Ses fidèles hommes crevaient d’impatience de le revoir pour ranimer en eux la flamme du combat.

Tout avait été fait pour rendre ce jour glorieux. Les rues de Nedmor avaient été décorées de milles fleurs aux tons et aux parfums subtils, un grand banquet avait été servi où tous les habitants de Nedmor, seigneurs ou paysans, pouvaient manger et boire jusqu’à satiété. Naturellement la sécurité n’avait pas été oubliée. Chaque Guilde avaient dû fournir un lot de puissants combattants pour surveiller les entrées de la ville.

Il était midi. Comme un seul homme la foule retint son souffle. Le Roy allait faire son apparition. Les plus jeunes s’impatientaient car ils n’avaient jamais vu leur Roy, les plus expérimentés cachaient difficilement leur plaisir de revoir enfin leur seigneur.

Sous les roulements des tambours et les acclamations de la foule, le Roy apparut enfin, perché sur le balcon de son château. Seul, il dominait la foule. Depuis qu’il avait pris le trône, il n’avait guère changé d’apparence. Il conservait toujours son armure de chevalier pour bien rappeler que le royaume était en guerre. Il s’était laissé poussé une fine barbe pour se vieillir un peu et surtout une superbe couronne, sertie de diamants et de rubis, la même que son père portait, dominait son crâne.
Il profita pendant de longues minutes des acclamations de la foule, puis d’un geste de la main leur fit signe de se taire. D’une vois puissante et sûre, il prit la parole :

« Habitants des terres d’Alidhan, mes fidèles serviteurs, mes fiers guerriers, mes amis, je vous salue ».

Les hourras de la foule se firent encore plus puissants, et la salve d’applaudissement dura de nouveau plusieurs minutes. Puis le Roy, habile orateur, reprit la parole :

« Les huit années que nous venons d’endurer ont été pour vous comme pour moi très dure. Nombre d’entre vous y ont perdu des proches, j’ai moi-même perdu quelques-uns de mes plus fidèles chevaliers. Mais à force de combat, d’entraînement, d’abnégation et de souffrances, nous avons su garder cette ville intacte et la protéger des hordes ennemies. Aujourd’hui, même si nos ennemis sont toujours présents, je peux le dire : Nedmor s’élève à nouveau comme la fière capitale d’un puissant royaume ! »

Des « vive Galoregor », « longue vie au Roy » fusèrent dans la foule.
D’une voix encore plus puissante et enflammée Galoregor reprit :

« Nos adversaires sont à bout de souffle. Les troupes des rebelles de Kaldrass faiblissent de jour en jour, les lâches réfugiés sur la plaine de Cyrosh n’ont plus les moyens de nous menacer. Nos troupes se renforcent jour après jour. J’en veux pour preuve la venue parmi nous de Vorach et de ses compagnons ainsi que de Melgath et de ses hommes. »

Au nom de ses puissants guerriers autrefois redoutés, la ferveur de la foule redoubla, sentant que vraiment plus rien ne pourrait l’atteindre.

« Ce n’est pas un hasard si les deux guildes les plus puissantes de nos ennemis nous ont rejoint. Comme moi, comme vous, ils ont senti que la victoire était proche. Nous avons conservé Nedmor et ses alentours intacts pendant huit ans et bientôt ce sera tout le royaume d’Alidhan qui se reformera sous ma bannière. Sous votre bannière. »

Galoregor marqua une pause. Après des années de combat, de ruse, de subterfuge il savourait ce moment. Il sentait que son but approchait.

« Vous avez souffert pendant de longues années. Vous avez combattu des barbares sans pitié. Vous avez enduré la faim, la soif, la peur. Je vous en serais éternellement reconnaissant. Mais croyez moi, grâce à nos nouveaux hommes et grâce à votre ferveur, la guerre va bientôt finir et vous pourrez enfin jouir du repos que vous méritez tant ! En attendant ce moment et pour mieux préparer nos prochains combats, je déclare cette journée : jour de repos général. Des festivités vont être organisées dans toute la ville ! Profitez mes amis, et Vive Nedmor ! »

Sous les acclamations de la foule, le Roy, satisfait de l’effet qu’il avait produit, se retira dans ses appartements.
La foule continua à scander son nom pendant de bonnes minutes, puis savoura ce jour de repos accordé par le Roy. Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pu goûter aux délices de l’oisiveté. Le vin coula à flot, des cochons grillèrent toute la journée, des acrobates défilèrent dans les rues, des superbes danseuses pratiquèrent leur art sensuel au milieu de la foule. Les festivités durèrent jusque tard dans la nuit. Aux portes de Nedmor, les combattants assignés à la garde, entendirent les bruits de la fête mais tinrent leur poste vaillamment.

Le lendemain, les rues portaient encore les stigmates des fêtes de la veille. Chacun reprit alors ses tâches quotidiennes avec une ferveur renouvelée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Discours de Galoregor (admin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le discours du président Préval à l'ONU
» Le discours de Préval à L'ONU
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Un discours controversé
» Discours de la très honorable gouverneure Michaëlle Jean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue chez les Sacrés du ciel! :: La vieille bibliothèque :: Salle des récits.-
Sauter vers: