Bienvenue chez les Sacrés du ciel!
BIENVENU DANS LA DEMEURE DES SACRE DU CIEL!

Bienvenue chez les Sacrés du ciel!

Bienvenue dans la demeure des Sacrés du ciel.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Animation : La Matriarche Rasal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valcor'Darche
Admin
avatar

Nombre de messages : 3990
Age : 30
Localisation : st etienne
Humeur : mouaii
Date d'inscription : 26/12/2007

Feuille de personnage
LEVEL:
265/300  (265/300)
Statut: Grand maitre
CLASSE: Heros Heros

MessageSujet: Animation : La Matriarche Rasal.   Lun 11 Mar - 23:45

L'animation du 20 mars fait suite à l'histoire de l'animation des 4 ans que vous pouvez retrouver ici : http://forum.alidhan...nimation-4-ans/

Après l'attaque inattendue du Commandeur Zélandra, contre le Roy Galoregor, Nedmor se retrouve de nouveau en danger. Zélandra est-elle devenue folle ? Et surtout, que compte-t-elle faire du fameux Cœur de Mandural ?
Autant d’interrogations et de méfiances qui obligent les forces armées de Nedmor à rester sur leur garde. Vadort veille au grain, supervisé par Kaldrass, qui après cet évènement inattendu, rend assez régulièrement visite à son frère souffrant.
Depuis le retour de Galoregor, le général Vadort semble contrarié... Où est passé l'homme de fer pugnace d'antan ? Vadort doit obéir aux ordres, mais c'est à contrecœur. Les relations entre Vadort et Kaldrass sont quelque peu complexes...
Malgré la peine relative à son attaque brutale, Kaldrass reste suspicieux envers son frère. Les sept ans de guerre dont il est responsable ne peuvent pas être effacée...
Le représentant des Exilés effectue ses visites en toute anonymat et discrétion, afin d'éviter que cette information s'ébruite au sein de sa fratrie, Galoregor reste, aux yeux des Exilés, un être corrompu et dangereux.

Les jours de Galoregor sont en danger... L'attaque de Zélanda a été violente, ce qui a causé une blessure profonde au Roy et lui a fait perdre beaucoup de sang. Allongé sur son lit, Galoregor est entouré de sa garde rapprochée, mais surtout de son frère Kaldrass.
L’aîné est inquiet et tourmenté devant l'état instable de son frère. Il sait que ce dernier pourrait ne jamais se remettre de sa blessure... Mais autre chose le tourmente, il ne peut pas s'empêcher de repenser continuellement à la phrase que Galoregor a prononcé avant de perdre connaissance : « Le Cœur, le Cœur... Ils nous ont pris le Cœur... ». Pourquoi à ce moment précis, son frère paraissait-il aussi inquiet et affolé ? Le Cœur de Mandural est-il une véritable menace pour Nedmor, ou même pour le Royaume d'Alidhan ?
Des questions que Kaldrass ne tarde pas à poser à son frère, lorsqu'il revient à lui. Malgré la fatigue et la douleur des blessures, Galoregor apprend à son aîné que cet artefact a, en réalité, de nombreuses facultés magiques, toutes aussi puissantes et imprévisibles les unes que les autres. Galoregor explique alors à son frère que le Cœur de Mandural est responsable de son côté sombre et d'autrefois. L'artefact aurait eu des effets rédhibitoires sur la personnalité nerveuse et déterminée de Galoregor l'entraînant à continuer son règne sectaire acquis sur une immense trahison familiale.
Mais un jour, le Cœur de Mandural en main, Galoregor se trouvât devant son miroir et vit apparaître une créature féminine étrange qui se positionnait juste derrière lui. Effrayé, il décida d'entreposer l'artefact dans le coffre royal et de ne plus jamais s’en approcher...

Kaldrass a maintenant toutes les réponses. Mais sa suspicion envers son frère persiste. Galoregor est affaibli, mais ne serait-ce pas une ruse de plus pour tromper son frère de nouveau ?
Il reste toutefois Zélandra qui, en possession du Coeur de Mandural, peut également subir les influences maléfiques causées par cet artefact.
A vrai dire, Galoregor et Kaldrass sont loin de se douter du sort réservé à Zélandra. Après l'attaque du Roy et le vol de l'artefact, le Commandeur s'est retranchée dans la plaine de Cyrosh, auprès de sa communauté de Cartellois. L'ensemble de sa faction a eu peur en voyant leur dirigeant revenir, le visage figé et sombre. Zélandra s'isole rapidement dans ses appartements, n'adressant la parole à aucun de ses frères d'arme. Des maux de tête lui paralysent l'esprit et elle rentre rapidement dans un état de transe.
C'est ainsi qu'elle fait tomber au sol le Coeur de Mandural, fait de cristal scintillant. L'artefact se brise en milles morceaux et laisse échapper une épaisse fumée noire s'introduisant directement dans la bouche et le nez de Zélandra, hurlant de douleur.
Son teint se noircit, ses pupilles se dilatent, des cornes poussent au niveau de son front et son corps s'étire. Une transformation physique qui se fait progressivement, toujours dans la douleur...
Après un moment de silence, une voix sombre et caverneuse laisse échapper une phrase inquiétante : « Ah... Alidhan... Mes chères terres alidhaniennes... Je suis enfin de retour parmi vous... ».

Le Cœur du Mandural a laissé échapper sa substance magique : l'âme de la Matriarche Rasal, la chef du clan Ulath.
Cette race guerrière et barbare, à l'apparence humaine, mais portant deux grosses cornes au niveau du front, fut jadis condamnée par les Dieux Gardiens, alors que la Matriarche Rasal tentait d'étendre sa colonie. En tout cas, c'est ce que les légendes alidhiennes prétendent... Rasal aurait été punie par les Dieux Gardiens, qui enfermèrent son esprit maléfique au sein de l'artefact en cristal.
Jamais les Dieux n’auraient prédit que l'âme de Rasal aurait le pouvoir de transformer la victime qui oserait la libérer de sa prison de cristal.
Le Cœur du Mandural est un objet magique d'exception. C'est un trésor de guerre que l'ancien Roy d'Alidhan trouva lors d'une bataille sanglante en terre sainte. Depuis ce jour là, ce Cœur de cristal caché, dont personne ne connaissait l'existence, porta le nom de son nouveau propriétaire.
Dès lors, Mandural garda le Cœur auprès de lui pendant une longue partie de son règne, ne soupçonnant point ce que ce trésor renfermait. L'ancien Roy étant d'un tempérament pacifiste, l'esprit maléfique de Rasal ne fut pas dérangé, ni réveillé du moins jusqu'au jour où Galoregor, en fit l’acquisition par la force, après le décès de Mandural. Le fils cadet, de par sa nature tourmentée et violente, eut un effet néfaste sur l'artefact, réveillant l'esprit de la Matriarche et provoquant ses influences magiques sur le détenteur du Cœur.

Galoregor est bel et bien la cause du sort maléfique du Cœur de Mandural. Un acte de Magie Noire qui est finalement le reflet de sa vraie nature.
La Matriarche Rasal est revenue sur les terres alidhiennes et profite de sa renaissance magique pour propager les derniers remous du Cœur de Mandural et obscurcir l’esprit de sa garde rapprochée.
La Matriarche décide de lancer ses premières attaques contre des lieux saints d'Alidhan, occupés et entretenus par des Moines pacifistes. De nombreux villages communautaires sont ainsi détruits et pillés et leurs habitants tués ou torturés. Rasal veut faire résonner sa barbarie raciale à travers les terres d'Alidhan en installant la crainte et la peur.
Une conviction qui n'est pas passée inaperçue... Un ancien mage, en excursion solitaire, a assisté à l'une de ces scènes d'horreur et a envoyé une missive au Roy Galoregor, afin de l'informer de la puissance maléfique de cette race naissante.
Une information de taille que le Roy partage avec son frère Kaldrass, comme pour lui prouver de la véracité des ses propos concernant le Cœur de Mandural. Le frère aîné panique. Pourquoi cette créature souhaite contrôler ces lieux saints ?

Le regard de la Matriarche Rasal s’assombrit soudainement. Sa garde rapprochée dépose à ses pieds des dizaines de rubis noirs collectés dans les lieux saints d’Alidhan :
« Bien... Ces petites merveilles vont m’être d’une grande utilité ! ».
Son regard s’assombrit davantage et une vague noire émanant de son être s'abat sur Cyrosh.
La malédiction est lancée. La Matriarche a ressuscité son peuple barbare, transformant chaque Cartellois en fidèle guerrier Ulath.
Rasal se rend au sein de la faction des Brigands, afin de terminer son sort de transformation.
Elle est maintenant à la tête de son armée d'antan, prête à continuer la conquête territoriale qu'elle avait entamée jadis : « Rapportez-moi encore des rubis noirs, rapportez en moi, rapportez en moi toujours plus ! ».
Les espions de Kaldrass chevauchèrent à vive allure pour prévenir leur Prince. Kaldrass en est maintenant certain : les Exilés ne résisteront pas à une telle armée, surtout si celle-ci s'avère plus puissante. Kaldrass demande à son frère une alliance, afin de mettre en place un régiment pour reprendre le contrôle des lieux saints. Galoregor, totalement diminué, ne peut refuser cette offre.

La résistance se met en place progressivement au sein des murs de Nedmor. Royalistes, Exilés et Ermites s'organisent ensemble, afin de mettre en place une stratégie d'attaque redoutable. Mais les Ulaths, de leur côté, ne restent pas impassibles. La Matriarche Rasal doit poursuive sa régénération corporelle en absorbant de nouvelles substances magiques, polluant les sols d'Alidhan. C'est ainsi qu'elle envoie plusieurs troupes Ulaths en escapade, afin de lui rapporter une ressource maléfique unique.
Le moine alidhien en excursion, devenu l'informateur privilégier du Roy depuis l'envoie de sa missive préventive, continue d'espionner le camp Ulath et apporte rapidement cette nouvelle information à Galoregor. Ce dernier doit réagir vite. Il ordonne à sa nouvelle armée d'attaquer les troupes Ulaths lors de leur quête magique, afin de leur éviter d'accomplir leur mission. La Matriarche ne doit pas se développer d'avantage, car sinon la victoire contre les Ulaths risque d'être difficile...

La régénération de la Matriarche Rasal a été partielle. Les Royalistes ont réussi, tant bien que mal, de déjouer en partie les plans du camp Ulaths. Mais il semblerait que Rasal est récoltée suffisamment de rubis noirs des Grottes Maudites pour tripler ses pouvoirs de Magie Noire.
Pour Kaldrass, malgré les réticences de son frère cadet, il faut passer directement à l'attaque et contrer les Ulaths dans la plaine de Cyrosh. Attendre que ces monstres barbares atteignent le pilier d'Astagean serait une folie ! Il faut jouer l'effet de surprise et les devancer dans leur stratégie d'attaque.
Galoregor n'est pas en état de se battre, ni à prendre des décisions fondées. Et pour la première fois depuis le retour du Roy, le général Vadort donne raison à Kaldrass : il faut attaquer les Ulaths à la source et démanteler leur refuge.
Galoregor donne ainsi son aval la guerre va commencer.

Malgré leur stratégie d'attaque préventive, les Royalistes et les Exilés ne sont pas parvenus à faire flancher les Ulaths. La barbarie et la résistance physique des guerriers de Rasal ont obligé les soldats de Nedmor à se replier et à regagner leur cité.
Un duel d'une rare intensité... Alors que Kaldrass fait tomber les têtes d'Ulaths avec une férocité et une agilité déconcertante, Rasal décide de s'en prendre à lui en lançant une première attaque paralysante dans son dos. Mais l'armure épaisse du Prince des Exilés semble avoir stoppée l'attaque. C'est alors que se relevant péniblement, Kaldrass ramasse un bouclier sur le champ de bataille, tout en courant vers la Matriarche et en contrant ses rayons magiques désintégrants. Une fois arrivé à son niveau, Kaldrass tente d'enfoncer sa lame dans le cœur de Rasal. Mais cette dernière contre les premières attaques et se saisit de son épée à lame courte, afin de lui rendre les coups.
Après quelques instants de duel armé, Rasal finit par atteindre Kaldrass à la jambe, l’immobilisant, avant de lui transpercer le cœur à l'aide d'un rayon désintégrant. Alors que la Matriarche laisse échapper un rire démoniaque, Kaldrass s'éteint...

Kaldrass est mort sur le champ de bataille. Pris de panique, les Exilés regagnent la cité de Fuisserage, abandonnant sur place les Royalistes de Nedmor. Palesta,le bras droit fidèle de Kaldrass, est élu en démocratie au sein des murs de Fuisserage, afin qu'il succède au Prince tué.Le bras droit de jadis est désormais le dirigeant Exilé. Il décide ainsi de rebaptiser son peuple « Les Exilés de Kaldrass », en l’honneur de l’homme tombé sur le champ de bataille. Palesta ordonne même le façonnage d’une grande statut à l’effigie de Kaldrass, statut qui trônera bientôt au sein de la cité de Fuisserage.
Malgré les appels répétés de Galoregor, le suppliant d'accepter une trêve entre Royalistes et Exilés, Palesta rompt tous liens avec le frère de Kaldrass. A ses yeux, comme à ceux du peuple de Fuisserage, Galoregor reste une menace et un traître sans nom. Palesta l'accuse d'avoir envoyé son propre frère au combat pour causer sa perte et ainsi prendre le contrôle de son peuple.

La Matriarche Rasal, quant à elle, a accompli sa mission : celle de faire céder les Royalistes au combat. Mais sa régénérescence magique l'importe d'avantage. Rasal constate que l'entretien magique de son armée d’Ulaths lui demande trop d'effort et d'énergie. Elle préfère alors se concentrer sur sa propre personne en rendant à la communauté de Cartellois sa forme originelle, tout en prenant soin d’extraire tous ces souvenirs de barbarie de leurs mémoires.
Afin de ne pas éveiller de soupçons, Rasal décide de reprendre l’apparence de Zélandra.
C'est ainsi que le commandeur et son peuple redeviennent des Cartellois. Zélandra reprend sa quête guerrière au sein des terres d'Alidhan. A la différence près que, cette fois-ci, c'est Rasal qui tient les rênes !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yann-cindy-di-amore42.skyrock.com/
bezas
Fantassin
Fantassin
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 22
Date d'inscription : 11/12/2009

Feuille de personnage
LEVEL:
205/300  (205/300)
Statut:
CLASSE: Aquamancien Aquamancien

MessageSujet: Re: Animation : La Matriarche Rasal.   Mar 12 Mar - 16:45

j'ai rien compris au sujet de Rasal et des Gardiens et compagnie, ils sortent d'où ces zigotos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prenoo
Sage
Sage
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 25
Localisation : Bouh !
Date d'inscription : 14/01/2011

Feuille de personnage
LEVEL:
252/300  (252/300)
Statut:
CLASSE: Franc tireuse Franc tireuse

MessageSujet: Re: Animation : La Matriarche Rasal.   Mar 12 Mar - 18:38

bezas a écrit:
j'ai rien compris au sujet de Rasal et des Gardiens et compagnie, ils sortent d'où ces zigotos

De l'imagination de Metal

Je trouve qu'il se casse facilement le Cœur pour un objet précieux, super ancien et tout et tout Surprised

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kozuku
Pilier
avatar

Nombre de messages : 2568
Age : 32
Date d'inscription : 10/10/2011

Feuille de personnage
LEVEL:
160/300  (160/300)
Statut: Chat Héros
CLASSE: Heros Heros

MessageSujet: Re: Animation : La Matriarche Rasal.   Mer 13 Mar - 16:09

Édition du post de Valcor pour plus de visibilité + dernier paragraphe d'aujourd'hui.

_________________
Kozuku le chat bleu des Sacrés du Ciel !
Du lait ? :
 
Des poissons ? :
 

Chat à 7 vie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kozuku
Pilier
avatar

Nombre de messages : 2568
Age : 32
Date d'inscription : 10/10/2011

Feuille de personnage
LEVEL:
160/300  (160/300)
Statut: Chat Héros
CLASSE: Heros Heros

MessageSujet: Re: Animation : La Matriarche Rasal.   Jeu 21 Mar - 15:36

Édition du premier post avec les derniers paragraphes d'hier et d'aujourd'hui.

_________________
Kozuku le chat bleu des Sacrés du Ciel !
Du lait ? :
 
Des poissons ? :
 

Chat à 7 vie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Animation : La Matriarche Rasal.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Animation : La Matriarche Rasal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire
» [ANIMATION] Le Serdaigle Tueur =D !
» Slackrobate Animation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue chez les Sacrés du ciel! :: La vieille bibliothèque :: Salle des récits.-
Sauter vers: